Comprendre les canidés pour mieux les dessiner – Dossier Animaux #1

D'autres trucs

D'autres trucs

Nous revoilà avec l’introduction d’un nouveau dossier sur comment dessiner des animaux ! Après l’anatomie humaine, que dites-vous d’aborder l’anatomie animale, au travers de nos compagnons les plus communs ?

Nous reprendrons la même devise que notre dossier anatomie humaine, à savoir : observer, comprendre, maîtriser et s’approprier !

Pour ce premier article du dossier “Animaux”, je vous propose donc de voir ensemble l’anatomie des canidés, qu’il s’agisse du puissant loup, du mystérieux renard, ou du fidèle toutou domestique.

Que sont les canidés ?

Quand on dit “canidé”, à quoi pense-t-on ? Au chien, au loup, au renard, pour les plus communs. Certains rajouteront les chacals, les fennecs ou les coyotes également… C’est correct aussi, mais c’est encore une plus grande famille que ça.

Selon le dictionnaire Larousse: “(du latin Canis, chien). Nom masculin. Mammifère carnivore terrestre à molaires antérieures tranchantes et postérieures broyeuses, aux griffes émoussées, vivant en sociétés, tel que le loup, le chien, le coyote, les chacals et les nombreuses espèces de renard”.

C’est une définition correcte, assez claire pour se représenter l’image de ce qu’est un canidé, en nous citant quelques caractéristiques de ces derniers, mais surtout, ses plus communs représentants. Ceci dit, elle reste tout de même assez évasive sur les caractéristiques propres à cette famille et sur ses origines.

Un peu de théorie autour du sujet

Les êtres vivants, quels qu’ils soient, sont “rangés” d’une façon bien précise dans l’immense arbre généalogique du Vivant. Concernant le règne animal plus particulièrement, selon cet ordre :

Classe > Ordre > Famille > Genre > Espèce

Note : il est important de préciser qu’il existe également des sous-ordres, familles, espèces… Mais j’ai choisi de simplifier volontairement pour aller à l’essentiel.

Les Canidés (Canidae) forment une famille […] appartenant à l’ordre des Carnivora, et […] se trouvent sur tous les continents, […] arrivés indépendamment ou accompagnés d’êtres humains.

Wikipédia

Si l’on remplace les mots du classement évoqué ci-dessus, les canidés qui nous intéressent sont classés comme ceci :

  • Classe des mammifères
  • Ordre des carnivora (des carnivores)
  • Famille des canidés, mais nous retiendrons tout particulièrement la sous-famille des caninés, qui comprend les individus dits modernes.

Et un exemple pour aller jusqu’au bout :

  • Genre (canis pour les loups ou les chiens, vulpes pour les renards…)
  • Espèce (canis lupus pour le loup par exemple)
  • Sous-espèce (canis lupus familiaris pour les chiens domestiques)
canidés
Ce genre d’arbre généalogique des espèces s’appelle un cladogramme, et en jaune, il s’agit de la branche qui nous intéresse !

Leurs principales caractéristiques sont ainsi :

  • Une dentition adaptée pour casser les os et trancher la chair (canines tranchantes et molaires broyeuses)
  • Des oreilles droites
  • Un long museau
  • Des pattes plus ou moins longues et droites
  • Des griffes non rétractiles
  • Des queues touffues

Pour la plupart, ce sont des animaux sociaux, vivant en unités familiales ou en petits groupes comme les meutes, mais des individus solitaires existent également (de manière plus ou moins temporaire).

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 Familia Canidae
Photo de famille !

Rentrent ainsi dans cette descriptions les chiens domestiques, les loups, les renards, les coyotes, les dingos, les lycaons, les chacals, les dholes, les fennecs, ainsi que les tanukis, aussi appelés chiens viverrins !

Attention : ce classement n’est pas à confondre avec les races de chiens, qui sont une classification par caractéristiques physiques acquises au cours du temps, indépendamment de la même base génétique. Je vous vois venir avec vos teckels et autres bouledogues qui ne correspondent pas à la description ci-dessus 😉

Depuis quand les avons-nous à nos côtés ?

Bien que la famille des canidés soit apparue bien avant l’Homme, on considère que les canidés dits modernes ont commencé à côtoyer l’être humain au moment de la préhistoire. En effet, on a retrouvé des ossements de loup près de restes humains datant de 40 000 ans avant le présent, soit aux débuts du Paléolithique supérieur. Cependant, il n’est pas encore ici question de domestication mais plutôt de cohabitation.

Le chien domestique, bien que ressemblant à un loup à l’époque, est quant à lui issu d’une relation symbiotique, d’une vie en association avec l’Homme lors du réchauffement post-glaciaire, entre 10 000 et 5000 avant le présent environ.
Évidemment les dates font toujours débat selon les spécialistes, mais voilà globalement la fourchette à partir de laquelle le chien est considéré comme domestiqué par l’Homme, et évoluant par la suite avec lui, patte dans la main.

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 cover r4x3w1000 5c7942baccea4 000 1e125z
Sépulture datée de -6000 environ près de Barcelone, montrant des os canins associés à une sépulture humaine.

Le chien reste aujourd’hui l’un de nos plus fidèles compagnons de vie, bien que son apparence et son rôle près de nous ait considérablement évolué, dépendant des époques et/ou des sociétés. Toutefois, en parallèle des chiens domestiques, d’autres espèces de canidés, restées sauvages, ont continué à graviter autour de nous, dans la réalité, dans les mythologies, les folklores, et jusque dans la pop culture actuelle.

Qui ne connait pas le Cerbère de la mythologie grecque, l’immense loup Fenrir des légendes nordiques, ou encore le dieu égyptien Anubis ? Mais également le démoniaque renard à neuf queues ou encore le mystérieux kitsune japonais, et jusqu’aux espiègles tanukis ? Et plus récemment encore, qui n’a jamais lu d’histoire ou vu de film présentant des loups-garous ?

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 330px F2224 Louvre Anubis rwk
Statue du dieu égyptien Anubis, fin de la IIème dynastie, Musée du Louvre
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 800px Prince Hanzoku terrorised by a nine tailed fox 1
Le prince Hanzoku terrorisé par une renard à neuf queues, par Utagawa Kyoshi, 1855

L’anatomie d’un canidé standard

Rentrons à présent dans le vif du sujet : comment dessiner les canidés ? Pour vous y aider, voici tout un panel de conseils afin de vous documenter, d’observer, de comprendre, d’imiter et enfin, de vous approprier nos amis à quatre pattes.

Étudier l’intérieur pour comprendre l’extérieur

Tout comme pour l’anatomie humaine, il n’y a pas vraiment de secret, ni de recette miracle. Il vous faudra comprendre comment fonctionne un canidé depuis sa structure, à savoir son squelette, jusqu’à sa fourrure, en passant par sa musculature.

Je vous propose donc, une fois de plus, de garder le même fonctionnement que pour les précédents articles dédiés à l’anatomie : prenons le temps de nous instruire sur la constitution d’un canidé ou d’un chien à partir de quelques visuels spécialisés.

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 WolfSkelLyd1 edited
Un squelette de loup
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 appareil osseux chien 2 1
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 Dog Beagle Superficial Lumbar Quadriceps Muscles edited
Musculature d’un chien par Dave Carlson
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 crane du chien 1
Détail des os du crâne vus sur catedog.com

Le saviez-vous ? Le squelette du chien est composé de 280 à 300 os, contre 206 “seulement” pour l’Homme. Mais il possède aussi 42 dents : 12 incisives, 4 canines, 16 prémolaires et 10 molaires, contre 32 maximum chez l’être humain.

Comparaison avec un squelette humain

Pourquoi comparer, me direz-vous ? Homme et canidés ont globalement les mêmes os : crâne, cage thoracique composée de côtes, bassin, vertèbres… Certes, mais leur mode de locomotion est fondamentalement différent. En effet, les canidés tels que nos chiens se déplacent à quatre pattes, tandis que nous somme bipèdes. Jusque-là rien de surprenant non plus.

Mais ! Nous les humains, avons un mode de locomotion dit plantigrade, car nous nous déplaçons sur la plante de nos pieds. Les canidés, pour leur part, sont digitigrades : ils marchent sur leurs doigts.

le mode de locomotion digitigrade (du latin digitus, « doigt », et gradior, « marcher ») correspond à une façon de marcher en se reposant sur ses doigts ou ses pouces.

Wikipédia

Et cela affecte bien évidemment leur anatomie, mais surtout la façon de la représenter. À titre de comparaison, pour marche comme eux, nous devrions marcher sur la pointe des pied en permanence (et porter des talons ne compte pas !).

C’est pourquoi, pour vous permettre de mieux visualiser, je vous propose une comparaison entre un squelette humain et un squelette canin (ici, de loup).

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 FC5CDE80 9C30 4E3A AEE6 88F6BB375357

Bien observer pour comprendre et mieux dessiner

L’importance des références

N’importe quel artiste ou professeur vous le dira : utilisez des références.
Pour tout. Tout le temps. Photographies, images ou modèle vivant (selon vos possibilités et/ou votre budget), peu importe.

Au même titre que pour l’anatomie humaine ou n’importe quel autre sujet, cette phrase vous sera répétée jusqu’à ce que l’idée soit fixée dans votre esprit et devienne un réflexe.

En plus de vous aider dans votre dessin, cela vous permettra de travailler et d’affiner toujours plus votre sens de l’observation, de gagner du temps, de comprendre les formes… C’est 100% gagnant.

Aujourd’hui, avec l’accès très simple à internet, Google ou Pinterest sont vos meilleurs outils, et vous pouvez trouver de nombreuses images de référence à l’aide de quelques mots-clés, voire même des banques d’images dédiées.

Les canidés dessinés par d’autres

Il est toujours intéressant de voir comment les artistes qui vous inspirent représentent les canidés (ou tout autre sujet). Cela fait partie du travail de collecte de référence, même s’il ne s’agit pas de “vraies” références photo, comme évoqué juste avant.

Cela vous permet de voir comment ils appréhendent les volumes, la lumière dessus, leur petite touche personnelle, en quoi elle diffère de chiens simplement imités de façon réaliste, et comment vous pouvez vous en inspirer pour adapter les canidés à votre style.

Des plus réalistes…

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 1581426696301 image edited
Haruki Kudo (actuel)
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 Bassano Chiens Louvre 1
Bassano, 1548
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 ss2022 01 16at03.42.02 1
Giulia Libard (actuel)
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 ss2022 01 20at05.19.31
Zacharie Noterman, XIXème (école flamande)

… Aux plus stylisés

Une fois n’est pas coutume (mais un peu quand même), je vous propose ci-dessous un petit panel d’artistes qui ont pu m’inspirer et/ou qui m’inspirent encore, pour vous montrer à quel point les canidés peuvent être dessinés de façon variées en terme de style !

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 6874741
Goupix et Feunard, deux Pokemon inspirés des kitsune
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 13970365959682
Amaterasu, Ôkami
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 thumb 1920 635000
Blue, Wolf’s Rain
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1
Black Hayate, FullMetal Alchemist
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 Zs8gfjc
Alexander et Nina, idem (non, je ne pleure pas, j’ai une poussière dans l’œil)

Ci-dessus, pour rester dans le style manga, notez la différence entre les proportions et les volumes plus ou moins déformés, plus ou moins réalistes… Et ci-dessous, dans des styles plus occidentaux.

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 31440 la belle et le clochard disney
La Belle et le Clochard, accompagnés de leurs amis Jock et César
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 89920
Balto et Jenna
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 dog4
Charlie, All dogs go to Heaven
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 clifford the big red dog photo 1357972
Clifford, le gros chien rouge
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 ss2022 01 16at03.37.52
Ori et Naya, les chien de l’artiste Dzaka
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 1922972943 Pluto The Dog Images
Pluto, le plus célèbre chien de Disney
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 135069 696580f8dc

Pour la plupart de ces derniers chiens célèbres, la stylisation est poussée à un point tel que l’on pourrait presque d’avantage parler de caricature que de stylisation, mais il n’en reste pas moins intéressant de voir à quel point le trait peut être déformé.
Ci-contre, Snoopy, Milou, Bill, Rantanplan, Idéfix, Cubitus, Grimmy et Pif, parmi tant d’autres.

Les écueils à éviter

Ils restent les mêmes que pour l’anatomie humaine, à savoir les raccourcis faciles, les limites des outils tels que les mannequins, et l’excuse du “C’est mon style”. Ces difficultés ont déjà été traitées plus en détail précédemment, aussi je vous invite à reprendre les précédents articles du Dossier Anatomie afin d’avoir plus de détails sur ces trois grands écueils.

Il existe toujours des outils, et notamment, des mannequins, dont il faut savoir ne pas abuser, ou dont il faut au moins connaître les limites. Je pense notamment aux mannequins en bois, trop souvent simplifiés ou trop raides. Il n’en existe pas à ma connaissance pour les canidés, ceci dit.

Enfin, rappelez-vous le cycle d’apprentissage : observation, imitation qui permet la compréhension, maîtrise et enfin, appropriation. Globalement, vous ne pourrez légitiment utiliser la phrase “c’est mon style” que lorsque vous aurez observé, compris et maîtrisé les bases, même si ce n’est pas forcément amusant au départ.

Mes astuces pour de beaux canidés

La pratique régulière

Comme toujours, il n’y a pas de secret : le travail est la clé de la réussite et du progrès. Tracez, reproduisez (pour vous entraîner, et en toute transparence), utilisez des références, puis dessinez par vous-même peu à peu. Le résultat sera plus ou moins satisfaisant, mais ne vous découragez pas. Nous avons tous commencé par des animaux bâtons qui donneraient presque des cauchemars !

Entraînez-vous régulièrement, notamment avec du croquis sur le vif en vous installant dans un parc autorisant les chiens, ou du dessin limité dans le temps.
Vous pouvez utiliser des sites comme Line of Action, qui est mon favori par la diversité de catégories qu’il propose : anatomie humaine, mains et pieds, expressions faciales, décors…

Mais surtout, animaux ! Il vous permettra même de choisir plus particulièrement les canidés si vous cochez les bonnes options, et notamment leurs squelettes : idéal pour comprendre la structure des canidés !

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 27C0ACB8 CE8A 4D95 A371 7ADD6060EC03
Source: pixnio.com
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 ss2022 01 20at04.59.46 edited

De la variété, mais avec un minimum de logique

Bien entendu, il existe autant de morphologies de canidés ou presque qu’il existe de morphologies humaines. Des petits, des grands, des gros, des maigres, des jeunes, des vieux… Vous pouvez également leur rajouter des particularités comme une oreille pliée, un motif sur leur pelage, un accessoire…

Si vous représentez une espèce ou une race bien particulière, pensez à vous renseigner sur la moindre particularité physique typique de cette dernière. Ci-contre, vous pouvez voir par exemple le double ergot du Beauceron, qui est un des seuls chiens au monde à présenter cette particularité, et uniquement sur ses pattes arrière.

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1

Mais ce qu’il faut surtout comprendre ici par logique, c’est surtout le langage corporel canin. En effet, comme un humain va avoir le réflexe de s’énerver, de se protéger pour ne pas recevoir un coup, se préserver d’une chute, avoir peur ou sourire… Les canidés ont également une façon de s’exprimer corporellement qui traduit ce qu’ils ressentent, et vous devez en tenir compte selon la situation dans laquelle vous les représentez :

  • Ils ont peur ? Pensez aux oreilles et à la position de la queue entre les jambes.
  • Ils traduisent l’agression pour protéger et/ou sont prêts à se battre ? Retroussez leurs babines, hérissez le poil sur leur dos, pensez encore aux oreilles et à la queue.
  • Une soudaine envie de jeu ? Toujours, pensez aux oreilles et à la posture générale…
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 52b7677b77d66cc17743e6bfdd0495a5
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 Article apaisine CaniComfort langage corporel

Évidemment, ni vous ni moi ne sommes éducateurs, comportementalistes ou tout autre spécialiste, mais il existe tout de même de nombreux signes évidents (et d’autres beaucoup plus discrets) qui traduisent leurs émotions : pensez à en profiter, vos canidés n’en seront que plus expressifs, logiques et vivants.

Il faut que vos canidés soient cohérents dans leur comportement, par rapport à leur mode de vie, et dans l’univers dont ils sont issus, quel qu’il soit.

Petites astuces générales et exemples

C’est le grand retour des tops d’astuces et de conseils ! Je vous propose donc un top 20 d’astuces pour vous aider à dessiner les canidés. Commencez par des poses et des morphologies simples, de face, de profil, debout, assis, couché…

Vous ferez augmenter la difficulté peu à peu, avec des angles plus complexes comme plongée ou contre-plongée, et avec des positions plus ou moins compliquées et/ou dynamiques également.

Note : Par souci de généralité, je vais reprendre la morphologie basique des caninés évoquée au début de cet article. Il existe une trop grande variété de races de chiens notamment, et mes astuces se veulent générales. Si vous souhaitez spécifiquement représenter telle ou telle race au physique bien particulier, l’astuce reste la même, et vous me voyez venir de loin : les références ! 😉

  1. Simplifiez les formes, et pensez directement en volumes
  2. Ajouter une ligne sourcilière donnera une expression plus humaine
  3. On voit peu la scléra, mais plus elle prend de place, plus le regard sera expressif
  4. La truffe a globalement la forme d’une tranche de champignon de Paris !
  5. Lorsque les babines se retroussent, des plis se forment sur le dessus du museau
  6. Les canines supérieures sont “derrière” les canines inférieures (en rouge)
  7. La langue est très souple, pensez à lui faire “prendre le pli” si elle repose sur les dents
  8. Pensez à suggérer la babine inférieure, trop souvent oubliée
  9. N’oubliez pas leurs “pouces” sur les pattes antérieures, ni leurs ergots, leurs “gros orteils” sur les pattes postérieures
  10. Leur griffes ne sont pas rétractiles, et sont visibles (selon l’entretien et le poil)
  11. Leurs mains et pieds peuvent tenir dans un volume rectangulaire légèrement arrondi
  12. La colonne vertébrale et la queue doivent s’enchaîner avec fluidité
  13. Vous savez quelle partie ne pas oublier s’il s’agit d’un mâle !
  14. Posez votre canidé sur un rectangle pour placer les pattes dans l’espace
  15. Le tracé “en poil de chien” peu conseillé d’habitude n’a jamais aussi bien porté son nom, et est idéal pour le poil assez court
  16. Plus de fluidité dans ces traits donnera du volume à la fourrure, pour le poil long
  17. Même très mince, n’oubliez pas le volume de la cage thoracique
  18. L’articulation du genou se voit d’avantage en position assise que debout
  19. Les oreilles sont des “pyramides” à 3 faces, souples et mobiles
  20. Si elles sont tombantes, c’est une forme triangulaire qu’elles prendront
Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 TOPg

Conclusion

Comme pour les précédents articles, gardez-bien en mémoire qu’il est possible de dessiner des canidés corrects “par hasard”, mais que vous ne pourrez pas vraiment les maîtriser tant que vous n’aurez pas compris comment ils fonctionnent, pour les reproduire puis les styliser à votre convenance.

De la même façon, une fois que vous les maîtriserez, vous pourrez trouver vos propres astuces, en fonction de votre façon de dessiner, que vous incorporerez peu à peu aux bases que vous aurez apprises par l’observation et la reproduction.

Comprendre les canidés pour mieux les dessiner - Dossier Animaux #1 ezgif 5 d24674aa77
En route vers la maîtrise des canidés ! Concentrés, mais avec le sourire !

N’hésitez pas à partager vos impressions, nous donner vos astuces ou à compléter nos propos dans la section commentaires, ou si vous avez simplement des questions !

En attendant de prochains articles, je vous invite à aller faire un tour sur nos différents dossiers, conseils et autres tutoriels.

Je vous invite aussi à nous rejoindre sur notre communauté Discord pour échanger, partager vos créations et votre progression !

Avatar of Buttea
Butteahttps://but-tea.carrd.co/
Petit papillon qui dessine depuis très longtemps en autodidacte, je gribouille dès que je peux. Ça me fait rêver, m'apaise, et j'aimerais pouvoir transmettre un peu de ces émotions grâce à de petits conseils, tout en vous amusant. J'espère que mon contenu pourra vous aider, et si c'est le cas, j'en serais la plus heureuse !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Aller plus loin

Nous vous donnons les outils pour booster votre motivation ! Chaque semaine, suivez notre planning de coaching.

Articles similaires

You cannot copy content of this page