Réussir la perspective à 2 points de fuite

dessiner en perspective à 2 points de fuite
D'autres trucs
mangadraft scan manga bd comics concours mangadraft 2020 mangakoaching vos avis

La perspective et le dessin de décor sont de retour ! On poursuit le dossier perspective avec le dessin en perspective à 2 points de fuite. On va voir de nouveaux principes et surtout, les mettre en pratique. Après la théorie, je réaliserai pas à pas un dessin en perspective à 2 points de fuite, en expliquant les différentes étapes.

Pour bien comprendre cet article, je vous conseille d’aller lire mon article sur les bases théoriques et la perspective à 1 point de fuite si ce n’est pas déjà fait : réviser les bases ne fait jamais de mal !

Perspective à 2 points de fuite : qu’est-ce qui change ?

Le mieux pour comprendre en quoi consiste un dessin en perspective à 2 points de fuite, c’est de commencer par comparer avec un dessin à 1 point de fuite.

Exemple simple de perspective à un point de fuite
Exemple simple de perspective à un point de fuite

Dans le cas d’un dessin à 1 point de fuite, nous avons :

  • Une face parallèle au plan de l’image
  • Des lignes de fuites perpendiculaires au plan de l’image qui se rejoignent dans un point de fuite central
  • Tous les éléments sont disposés de manière parallèle ou perpendiculaire au plan de l’image

Cela permet de beaucoup simplifier le dessin, puisque tout ce qui est sur un plan parallèle à celui de l’image n’est pas déformé : les angle droits restent droits, les distances et les proportions sont conservées, etc. En plus, en ne plaçant qu’un point de fuite, on ne risque pas de se tromper. Bref, c’est un peu la pataugeoire du dessin en perspective. On découvre, on s’amuse sans trop de risques, mais on est vite limités !

Dans la vie, il est rare qu’on soit positionnés de manière parfaitement parallèle avec ce qu’on voit, et une perspective à 1 point de fuite limite beaucoup les points de vue. La perspective à 2 points de fuite permet de dessiner tous les intermédiaires entre une vue de face et une vue de profil, elle est donc très utile.

Exemple simple de perspective à deux points de fuite
Exemple simple de perspective à 2 points de fuite

Dans un dessin à 2 points de fuite, ce n’est plus une face de l’objet que l’on voit, mais une arête. Si on parle de géométrie, au lieu d’avoir un plan parallèle, on n’a plus qu’une droite (celle de l’angle d’une maison, par exemple). Comme les droites ne sont plus parallèles au plan de l’image, elles vont rejoindre un deuxième point de fuite.

Concrètement, qu’est-ce que ça change ?

  • S’il n’y a plus de plan parallèle à l’image, cela veut dire que les lignes horizontales rejoindront un même point de fuite : elles ne seront plus parallèles
  • Tous les angles seront déformés par rapport à la réalité
  • Les distances seront déformées aussi (de plus en plus petites en s’approchant du point de fuite)
  • Heureusement, les lignes verticales restent perpendiculaires à la ligne d’horizon et parallèles entre elles sur l’image !

Points de fuites et angles de vue

Dans le premier article de la série sur la perspective, je vous expliquais comment tracer les diagonales au sol en utilisant un point de fuite secondaire. Il ne s’agissait pas d’une perspective à 2 points de fuite, et pourtant… c’est un peu comme ça que tout commence.

Pour mieux comprendre ce que sont les points de fuite et comment les placer, il faut parler un peu d’angles et de champ de vision. Vous imaginez une rose des vents, avec votre observateur placé à l’embranchement. Les branches de la rose sont les différents points de fuite possibles, et vous pouvez rajouter autant de subdivisions que vous voulez. Avec son champ de vision de 60 °, l’observateur ne pourra jamais voir toutes les directions d’un seul coup d’œil. Pire, il ne peut même pas voir 2 points cardinaux en même temps : pour ça, il faudrait qu’il ait un champ de vision de 90 °, soit un tiers de plus.

Sur les 360° qui nous entourent, nous ne pouvons en voir que 60° à la fois.  L'angle marqué en rouge représente un angle de 45° (la diagonale d'un carré) et celui marqué en bleu correspond à 90°, soit l'angle droit d'une perspective à deux points de fuite
Sur les 360° qui nous entourent, nous ne pouvons en voir que 60° à la fois. L’angle marqué en rouge représente un angle de 45° (la diagonale d’un carré) et celui marqué en bleu correspond à 90°, soit l’angle droit d’une perspective à deux points de fuite

C’est pour ça que sur une perspective à 2 points de fuite classique, on ne doit jamais voir les points de fuite de 2 droites perpendiculaires directement sur l’image : cela voudrait dire que l’observateur aurait un champ de vision de plus de 90 ° ! D’ailleurs, si vous vous essayez, vous verrez que plus vous vous rapprocherez de vos points de fuite, plus votre perspective semblera déformée, et même fausse !

Bon, je dis ça, mais sur les croquis de cet article, je garde mes points de perspective visibles pour que les explications soient plus claires. Si je devais faire un dessin final à partir de ces croquis, je les recadrerais… tout simplement !

Vous n’aurez pas les points de fuites de 2 droites qui se coupent à angle droit dans votre image… par contre , on peut avoir dans l’image tout un tas de points de fuite secondaires, qui rassemblent des droites parallèles entre elles, mais qui auront des angles intermédiaires entre ces deux points de fuite. On avait déjà vu un exemple de point de fuite secondaire dans le premier article sur la perspective, qui permettait de tracer des diagonales et d’avoir une profondeur adaptée sur notre dessin.

Perspective à 2 points de fuite (placement à 45°)

L’exemple le plus simple de perspective à 2 points de fuite, c’est celui d’une perspective à 2 points avec un placement à 45°. Pour résumer, cela revient à prendre un premier point de fuite central et à placer un point de fuite secondaire de chaque coté : avec 45° à gauche + 45° à droite. Vous voici avec 3 points de fuite (le point de fuite central étant un point de fuite secondaire, utile pour les diagonales), un angle de 90° et une grille symétrique.

Exemple simple de perspective à deux points de fuite (en haut, le plan au sol, en bas, la version en perspective. La flèche bleue correspond à un angle de 90°, et la rouge à un angle de 45°.
Exemple simple de perspective à 2 points de fuite (en haut, le plan au sol, en bas, la version en perspective. La flèche bleue correspond à un angle de 90°, et la rouge à un angle de 45°.

C’est un petit peu l’intermédiaire entre une perspective à 1 point de fuite et une perspective à 2 points de fuite, puisque même si vos lignes principales vont fuir de part et d’autre, vos diagonales, elles, vont suivre les règles d’une perspective à un point de fuite :

  • Soit elles fuiront toutes vers le même point de fuite central
  • Soit elles seront parallèles au plan de l’image (ce qui veut dire que sur le plan de ces diagonales, vous pouvez utiliser les règles de géométrie pour reporter des angles et respecter des proportions… pratique, non ?)

Perspective oblique à 2 points de fuite

Bien sûr, ce placement est un cas très spécifique, et comme pour la perspective à un point de fuite qui demande à faire parfaitement face à l’objet observé, nous sommes rarement placés exactement comme ça dans le monde réel. La plupart du temps, ce que nous voyons sont des perspectives obliques à 2 points de fuite. Cela veut dire qu’au lieu d’avoir deux points de fuite à la même distance du point de construction (celui qui permet de tracer les diagonales) l’un sera plus proche que l’autre, selon l’angle de vue choisi.

Par exemple, avec un objet cubique positionné avec des angles de 60° et 30°, le premier point de fuite sera au double de distance du point de construction par rapport au deuxième.

Sur une perspective à deux points de fuite oblique, le point de fuite correspondant aux diagonale ne sera pas centré, et les diagonales ne seront ni perpendiculaires, ni parallèles au plan de l'image.
Sur une perspective à 2 points de fuite oblique, le point de fuite correspondant aux diagonale ne sera pas centré, et les diagonales ne seront ni perpendiculaires, ni parallèles au plan de l’image.

Notez aussi que 60°, c’est la largeur maximale de notre champ de vision, et que dans cas, on ne pourra pas avoir dans l’image à la fois le point de fuite le plus éloigné et le point central sur une illustration finalisée.

Vous pouvez donc décider de l’angle de vue de l’élément, mais aussi choisir d’excentrer plus ou moins votre champ de vision. Le mieux, pour être sûr d’avoir bien défini l’un et l’autre, c’est de tracer vos 3 points de fuite : ceux de vos lignes perpendiculaires, qui va déterminer le point de vue de l’observateur, et celui des lignes à 45°, qui va permettre de fixer l’angle de vue de l’objet.

Je vous rassure, en pratique, vous n’êtes pas obligés de calculer votre angle de vue exact et de vous lancer dans des grands calculs pour dessiner en perspective à 2 points de fuite. En réalité, il suffit de placer vos points de fuite en fonction de la composition que vous voulez obtenir, en vous souvenant que :

  • Vous ne pouvez pas voir 2 points de fuite correspondant à des lignes qui se coupent à angle droits dans de champ de vision de l’image.
  • Vous ne pouvez pas avoir un champ de vision total de plus de 60 degrés sur votre dessin.
  • Le placement des vos 2 points de fuite dans l’image et l’angle de vue sont deux choses différentes.

J’ai placé mes points de fuite… et après ?

Après ça, les règles dont on a parlé pour le dessin en perspective à un point de fuite s’appliquent :

  • Toutes les lignes parallèles entre elles vont converger sur un même point de la ligne d’horizon.
  • Les distances vont paraître de plus en plus petites au fur et à mesure qu’elles approchent de la ligne d’horizon.
  • Les diagonales permettent de reporter ces distances qui s’éloignent de manière proportionnelle.

Une grosse différence, quand on travaille sur une perspective à 2 points de fuite, c’est qu’au lieu de pouvoir profiter d’une face de l’élément qui serait parallèle à l’image et les cotés convergeant vers un point de fuite, il faudra appliquer ces règles sur toutes les faces de l’élément dessiné en perspective. Cela demande un peu plus de travail et beaucoup de lignes de construction.

Pour reporter les distances en profondeur, deux solutions :

Si vous avez besoin de reporter des distances égales le long d’une ligne de fuite ou de ses parallèles, vous pouvez vous contenter de graduer le bas de votre feuille pour tracer des lignes de fuite qui vont couper notre ligne principale en « tronçons » qui respecteront la réduction de distance de la perspective.

Une technique pour reporter une distance le long d'une ligne de fuite.
Une technique pour reporter une distance le long d’une ligne de fuite.

Le principe est le même que pour construire une grille mais si vous utilisez la même graduation pour un autre point de fuite, les distances reportées ne seront pas les mêmes que sur vos lignes correspondant à un autre point de fuite. Cela ne suffit donc pas pour tracer une grille au sol !

Pour cela, il faudra utiliser votre point de fuite central, qui correspond aux lignes de fuites placées 45° par rapport à vos autres lignes.. C’est ce point de fuite qui vous permettra de tracer des diagonales et reporter un damier au sol qui pourra vous servir de repère pour avoir les bonnes distances au sol sur votre dessin.

Il suffit de :

  • Poser sa ligne de fuite et ses trois points de fuite
  • Tracer sa première intersection
  • Tracer une deuxième ligne
  • Utiliser l’intersection de cette ligne avec la diagonale pour tracer une nouvelle ligne et « fermer » notre premier carré
  • Ensuite, on trace de nouvelles diagonales et de nouvelles lignes pour reporter la distance en perspective, encore et encore !
Tracer une grille au sol en perspective à 2 points de fuite, étape par étape (gif)
Tracer une grille au sol en perspective à 2 points de fuite, étape par étape

Construire une grille en trois dimensions pour reporter les distances dans toutes les directions

Tracer une grille de construction sur une perspective à 1 point de fuite n’a rien de difficile : tant qu’on est sur le plan de l’image, les distances restent les mêmes, verticalement et horizontalement. Il suffit de graduer le plan de l’image et de construire un damier au sol avec un point de fuite secondaire pour avoir une grille permettant de reporter une distance dans toutes les directions en respectant les règles de perspective.

Cela donne une grille dans ce genre :

Exemple de grille en trois dimensions dans une perspective à 1 point de fuite
Exemple de grille en trois dimensions dans une perspective à 1 point de fuite

Oui mais… maintenant qu’on a une perspective à 2 points de fuite, nous n’avons plus de ligne horizontale qui ne soit pas déformée par la perspective… seules nos lignes verticales restent proportionnelles ! Alors, dans ce cas, comment faire pour avoir des proportions justes entre hauteur et profondeur ?

Est-ce qu’on peut construire une grille de ce genre avec une perspective à 2 points de fuite ? La réponse est oui ! Mais c’est beaucoup plus compliqué… On ne peut plus utiliser directement le plan de l’image pour tracer des grilles précises, et s’il existe un moyen de respecter rigoureusement les proportions, elle se base sur une technique qui permet de transférer un plan au sol en tracé en perspective, qui mériterait un article à lui seul.

Exemple de construction d'un grille en trois dimensions dans une perspective à deux points de fuite.
Exemple de construction d’une grille en trois dimensions dans une perspective à 2 points de fuite.

Si vous avez envie d’aller plus loin dans le dessin en perspective et de découvrir ces techniques supplémentaires, je ne peux que vous conseiller la lecture du livre La perspective par l’exemple aux édition Eyrolles, qui m’a beaucoup aidée dans la rédaction de cette série d’articles sur la perspective.

Plutôt que de déployer cette technique intéressante mais assez lourde à mettre en place, je vous propose de faire confiance à votre œil, en gardant à l’esprit quelques règles :

  • À mesure égale, c’est sur vos lignes verticales, qui ne sont pas déformées par la perspective, que votre distance paraîtra la plus longue sur votre dessin. Ce sera donc votre mesure maximale.
  • Plus une ligne de fuite se rapproche d’une perpendiculaire à la ligne d’horizon, plus les distance paraîtront écrasées.
  • Au contraire, plus elle se rapproche du plan de l’image (parallèle à la ligne d’horizon) moins les distances seront déformées.
  • Pour construire la grille de perspective à 2 points de fuite sur l’exemple au dessus, on utilise des « points de mesure ». À défaut de pouvoir les placer correctement, vous pouvez retenir qu’ils se situent entre les points de fuite latéraux et le point de fuite central.
Comment construire approximativement une grille en 3 dimensions dans une perspective à 2 points de fuite.
Comment construire approximativement une grille en 3 dimensions dans une perspective à 2 points de fuite.
  • Les points d’interrogation correspondent à ces points de mesure inconnus.
  • L’arc de cercle correspond à la distance maximum : les distances sur les lignes de fuites seront toujours plus courtes.
  • Les lignes de fuite rouges correspondent à la taille minimum.
  • Les lignes de fuite en pointillés sont celles correspondant à la marge maximum.
  • Le dernier coin du carré sera forcément sur la ligne de diagonale, ce qui veut dire que l’angle sera forcément entre les deux lignes de fuite les plus proches. Ça limite beaucoup !

En utilisant tous ces critères, j’ai pu construire un carré qui n’est pas parfaitement juste mais qui reste correct et m’aurait permis de continuer ma grille en perspective à 2 points de fuite dans toutes les direction en utilisant la technique des diagonales montrées un peu plus haut.

Si vous gardez ces informations en tête et que vous vous fiez à votre sens de l’observation, vous pouvez beaucoup réduire votre « marge d’erreur » de votre grille au sol. À défaut d’avoir des proportions exactes, elle devraient paraître correctes, ce qui est largement suffisant dans bien des cas. Après tout, dessiner est une activité qui prend du temps, choisir des raccourcis plus efficaces n’est pas honteux. Une fois que vous aurez assimilé les techniques de dessin, à vous de trouver votre propre équilibre entre précision et rapidité d’exécution.

Sinon, sachez qu’il existe aussi des grilles de perspective toutes prêtes pour vous aider mais il est toujours important de comprendre comment ça fonctionne alors testez par vous-même.

Techniques pour dessiner des formes plus complexes en perspective

Dans l’article sur la perspective à 1 point de fuite, je suis restée volontairement sur des formes cubiques, très simples, pour laisser le temps d’assimiler la théorie qui se cache sous ces techniques. Aujourd’hui, en plus de vous présenter les bases de la perspective à 2 points de fuite, je vous propose de découvrir comment construire des formes un peu plus compliquées, qui vont m’être bien utiles pour le dessin que je réalise pour vous dans la partie suivante.

Pour dessiner des formes complexes en perspective, il suffit de les décomposer en plusieurs éléments plus simples : des carrés ou rectangles, des cubes, des plans inclinés, des cercles… Mais pour tracer ces éléments en volume, encore faut-il connaître les techniques de base ! Voici donc quelques méthodes qui vous seront utiles pour la suite.

Tracer les cercles en perspective

Autant il est facile de tracer un cercle avec un compas, autant quand il faut passer à main levée, c’est une autre histoire, encore plus quand il est déformé… Alors, comment tracer un cercle en perspective ?

Tout d’abord, il faut regarder un peu comment se structure un cercle :

  • Il a l’avantage d’être régulier
  • De s’inscrire entre deux carrés
  • Le cercle coupe la diagonale du carré à un peu plus de 2/3
Tracé d'un cercle inscrit dans un carré
Tracé d’un cercle inscrit dans un carré

On peut donc utiliser ces règles pour tracer son cercle en perspective (ici avec une perspective à un point de fuite, mais ça marche aussi en perspective à 2 points de fuite).

  • On commence par tracer un carré
  • On trace ses 2 diagonales et les lignes centrales
  • On trace ensuite un arc de cercle à main levée
  • On reporte l’intersection sur les autres diagonales
  • Ça nous donne 8 points de repère en tout pour tracer le cercle en perspective.
Tracé d'un cercle inscrit dans un carré  en perspective à 1 point de fuite. (étape par étape)

Avec cette technique, il reste un peu d’approximation dans le dessin à main levée, mais ça limite bien les choses. Il en existe de plus précises, mais elles sont aussi plus compliquées !

À partir de là, vous pouvez construire des cylindres, des arc de cercles, etc. et vous pouvez même l’adapter aux formes elliptiques en utilisant des bases rectangulaires. C’est donc une forme très simple qui ouvre beaucoup de possibilités.

Les plans inclinés

Un autre élément utile pour dessiner en perspective, ce sont les plans inclinés : ils serviront de base pour tracer des toits et bien d’autres choses. Ils ne sont pas très compliqués à mettre en place, même sur un dessin en perspective à 2 points de fuite. Je vous ai fait ici deux exemples simples :

tracer des plans inclinés et des pyramides dans une perspective à 2 points de fuite
Un plan incliné et une pyramide dessinée dans une perspective à deux points de fuite

À gauche, on voit un plan incliné. Pour arriver à ce résultat, deux techniques sont possibles, et je vous les présente juste après. À droite, vous voyez une pyramide, qui est une figure simple : il suffit de construire votre « boite » composée de rectangles, puis de tracer les diagonales pour trouver le centre qui correspond au sommet de la pyramide. Une fois cela fait, il suffit de tracer les bords du triangle qui convergent tous vers la même pointe. Rien de trop sorcier, donc !

Pour dessiner des plans inclinés en perspective, deux techniques sont possibles :

tracer des plans inclinés dans une perspective à 2 points de fuite : deux méthodes de construction

La première technique, utilisée à gauche, est très simple :

  • On commence par projeter les lignes verticales (qui sont perpendiculaires à la ligne d’horizon)
  • On trace l’horizontale à la hauteur de son choix pour fermer le rectangle du fond (en respectant son point de fuite)
  • Il suffit ensuite de relier les angles pour tracer le plan incliné

Une deuxième technique consiste à tracer un point de fuite vertical (ou même plusieurs) sur un axe vertical. Contrairement à la première technique qui permet de tracer en se basant sur l’estimation d’une hauteur, celle-ci peut permettre de tracer un point de fuite pour toutes les lignes parallèles ayant le même angle par rapport au sol.

  • Prenez le point de fuite dans la direction vers laquelle va votre futur plan incliné.
  • Tracez une ligne perpendiculaire à la ligne d’horizon. Ce sera votre axe de fuite vertical.
  • Sur cette ligne, vous pouvez maintenant placer un nouveau point de fuite qui vous permettra de construire vos éléments inclinés.
  • Vous pouvez aussi placer des points de fuite en-dessous de la ligne d’horizon.
  • Si vous basculez l’image d’1/4 de tour vous verrez que ça ressemble beaucoup à une perspective à trois points de fuite… Mais c’est une autre histoire, dont on parlera un autre jour !

Tout ça vous paraît un peu flou ? Pas de panique, c’est normal ! C’est en mettant en pratique ces techniques que vous allez apprendre à les maîtriser. Pour voir ce que ça peut donner sur une illustration, je vais vous montrer un exemple de dessin en perspective à 2 points de fuite, étape par étape !

Un exemple de dessin en perspective à 2 points de fuite

La dernière fois, j’avais dessiné un bord de mer pour illustrer les principes de la perspective à 1 point de fuite, mais cette fois-ci, on va partir sur quelque chose de plus complexe, avec un cloître dans une perspective à 2 points de fuite.

Pour cet exemple, il me faut un peu de matériel : du papier, un crayon ou des critériums de couleur, une gomme (mie de pain) et une règle.

Composition

Avant de se lancer dans un dessin en perspective à 2 points de fuite, la première étape consiste à réfléchir à la composition, avec un premier placement des points de fuite, de l’élément dessiné et du cadre choisi. J’ai donc commencé par un croquis à main levée pour voir si je trouvais une composition satisfaisante. C’est un peu brouillon, mais ça permet de se faire une idée.

Pour mettre en pratique les notions dont j’ai parlé aujourd’hui, je suis partie sur un décor de cloître, ce qui permettra de dessiner en perspective à 2 points de fuite. On a une ligne d’horizon assez basse qui correspond à une hauteur assez faible : ça pourrait être le point de vue d’un enfant, qui regarderait légèrement vers le haut.

croquis de recherche pour l'illustration en perspective à deux points de fuite.
Un croquis de recherche permet de fixer la composition de son image pour ne pas se lancer dans un dessin en perspective à l’aveuglette

Si on regarde l’angle de l’objet par rapport au plan de l’image j’ai un point de fuite central presque à la même distance des 2 points de fuite latéraux. Cela qui veut dire que les éléments dessinés ont un positionnement très proche d’un angle à 45°. Les diagonales perpendiculaires à celles qui se rassemblent sur ce point de fuite central seront presque parallèles au bord de l’image. Presque… mais pas tout à fait ! Cela reste une perspective à 2 points de fuite oblique.

Au moment de dessiner en perspective à 2 points de fuite, c’est à vous de jouer avec les angles et le cadrage de votre image pour choisir le meilleur moyen de mettre en valeur votre futur dessin ! N’hésitez pas à faire plusieurs croquis pour tester et comparer !

Placement des points de fuite

Une fois que vous avez décidé de votre composition, vous pouvez prendre votre feuille et placer votre ligne d’horizon et vos points de fuite. Si vous dessinez une perspective à 2 points de fuite, vous en aurez au moins hors de votre image. Certains logiciels de dessin permettent de bloquer automatiquement vos point de fuite, mais si vous travaillez sur papier, la solution la plus simple est de fixer votre feuille sur un support plus grand ou vous tracerez vos lignes de construction. Fixer votre dessin à une feuille de papier grand format fait très bien l’affaire, ou même votre plan de travail si vous pouvez vous permettre d’écrire dessus et de le nettoyer facilement !

Réussir la perspective à 2 points de fuite base de travail 1
Pour dessiner en perspective vous aurez besoin d’une surface plus grande que votre illustration finale… pour ça, du papier brouillon fait l’affaire !

Ici, je me base sur ma composition pour conserver approximativement les mêmes proportions (hauteur de la ligne d’horizon, espacement des points de fuite, composition de l’image elle-même (par exemple, avec la colonne de l’arche qui coupe environ au tiers…)

L’étape suivante est de commencer à poser les volumes. Personnellement je fais souvent des esquisses à main levée basée sur mon croquis pour me faire une première idée avant de commencer à tracer à la règle. Cette étape permet de faire une première estimation avant de repositionner des éléments si nécessaire – et c’est souvent le cas.

Faire une illustration en perspective à  2 points de fuite, étape par étape : le croquis
Une première estimation grossière permet de placer les premiers éléments de l’image et de s’adapter au format de l’image

Tracer le plan au sol et définir les proportions.

Ici, on passe du crayonné approximatif pour poser les surfaces générales à une version plus rigoureuse, en reportant des distances pour ancrer plus précisément les éléments en respectant la perspective.

Ici, je trace une grille au sol en respectant la perspective à 2 points de fuite, ce qui permettra d’avoir une idée des volumes représentés. C’est souvent l’étape ou on se rend compte que nos proportions sont complètement aux fraises, et ou il faut ajuster et redéfinir certaines choses en tâtonnant plus ou moins…

Comme mon croquis est plus à gauche que prévu il vaut mieux que je déplace mon point de fuite de gauche hors de l’image : sinon, je risque d’avoir de grosses déformations sur la moitié gauche de mon dessin. De la même manière, avec cet angle de vue, je ne peux pas avoir autant d’arches visibles au fond du cloître que sur mon croquis : ce n’est pas logique.

Après avoir décalé mon point de fuite et recommencé, je reprends tout mon quadrillage :

Faire une illustration en perspective à  2 points de fuite, étape par étape : tracer une grille au sol

Voilà, le quadrillage en perspective à 2 points de fuite est fait, maintenant, il faut s’en servir ! En l’utilisant comme base je vais pouvoir dessiner au sol la galerie du cloître et la base des piliers. J’éclaircis mes lignes de constructions et je me concentre sur les contours du cloître et où placer les piliers.

Faire une illustration en perspective à  2 points de fuite, étape par étape : sélectionner les lignes importantes
J’utilise une gomme mie de pain pour éclaircir les lignes secondaires, et je marque davantage les lignes plus importantes, puis je rajoute de nouveaux éléments.

Construire le bâtiment en hauteur

Une fois que le plan au sol fonctionne, on peut commencer à monter son décor. Comme on est sur une perspective à 2 points de fuite, ça reste assez facile : il suffit de tracer les lignes verticales perpendiculairement à la ligne d’horizon. Ça ne demande rien d’autre que du soin et de la patience.

Faire une illustration en perspective à  2 points de fuite, étape par étape : tracer les lignes verticales
Une fois la surface au sol tracée, il est facile de monter les bases des piliers
Faire une illustration en perspective à  2 points de fuite, étape par étape : tracer les lignes verticales et les horizontales en hauteur
Comme les piliers sont volumineux, j’ai décidé de partir sur des colonnes rondes à partir d’une certaine hauteur pour les affiner un peu : j’ai donc tracé les lignes centrales en utilisant la technique des diagonales.

Tracer des cercle ou arcs de cercle en perspective

Une fois la hauteur déterminée et projetée sur les 3 côtés du cloître, je choisis la hauteur de mes arches : j’utilise la technique des diagonales pour trouver le centre de mon cercle (ou ellipse) et après avoir tracé un premier arc, je trace une horizontale (en rouge) pour reporter l’endroit où l’arc de cercle coupe les diagonales.

Faire une illustration en perspective à  2 points de fuite, étape par étape : tracer les arches avec des diagonales.

Je ne dessine pas pas les lignes de construction dans la moitié basse de mes carrés, parce que je fais des demi-cercles, et comme vous le voyez, il commence à y avoir déjà beaucoup de lignes !

Faire une illustration en perspective à  2 points de fuite, étape par étape : tracer des arches en séparant les plans.
à cet étape, non seulement je rajoute des arches au premier plan, mais en plus, je rajoute de la profondeur.

J’éclaircis le tout à la gomme mie de pain, puis je continue avec les arches au premier plan. Pour être moins perdue, je change de couleur avec le criterium bleu. Les mines de couleurs peuvent être un moyen de rendre vos dessins plus lisibles, et comme ils se gomment difficilement, il permettent de conserver les lignes les plus importantes au fil de vos essais.

Faire une illustration en perspective à  2 points de fuite, étape par étape : rajouter les détails
Je rajoute les colonnes circulaires et les arches intérieures du cloître

Une fois que vous êtes satisfait de votre crayonné, vous pouvez passer à la mise au propre. Tout particulièrement si vous avez fait une perspective à 2 points de fuite un peu compliquée, vous avez tout intérêt à travailler à la table lumineuse pour avoir un résultat net. Ici, j’ai utilisé la LB4 de Huion dont je parle dans un autre article.

J’ai fait le tracé final à main levée (pour être tout à fait honnête, je déteste dessiner à la règle). Je suis restée sur un tracé très simple pour cet exemple, mais en prenant davantage de temps, j’aurais bien sûr fait un dessin plus abouti, mis en couleur, etc.

Faire une illustration en perspective à  2 points de fuite, étape par étape : la mise au propre.
Ici, une mise au propre à la ligne claire… mais j’aurais aussi bien pu travailler à l’aquarelle ou faire quelque chose de beaucoup plus détaillé !

Conclusion

Vous aurez peut-être remarqué que ce dessin est finalement assez différent de mon croquis… La raison est simple : dessiner en perspective à 2 points de fuite, quand on construit tout en détail, prend du temps. BEAUCOUP de temps. C’est moins vrai sur ordinateur, ou vous pouvez utiliser des outils de grilles qui vous permettent de tracer automatiquement les lignes en perspective, mais sur papier, ça demande beaucoup d’étapes.

Aucune des techniques utilisées ici n’est très compliquée, le plus dur est de choisir le bon angle de vue et les bonnes proportions de départ. Une fois que vous avez calé solidement les bases, il n’y a plus qu’à construire en combinant ces formes, puis détailler de plus en plus.

Si vous avez une bonne technique et de l’expérience, vous pourrez même vous épargner toute une partie de la construction et dessiner en perspective directement à main levée… mais avant ça, je vous conseille de pratiquer en construisant des formes simples, puis de plus en plus complexes. Ce n’est qu’en vous entrainant que vous parviendrez à être à l’aise pour dessiner en perspective.

Donc, si je n’ai qu’un conseil à donner, c’est celui-ci : le meilleur moyen d’apprendre à dessiner en perspective à 2 points de fuite, c’est de mettre en pratique… Alors, à vous de jouer ! Participez à nos défis du lundi sur notre serveur Discord par exemple.

Commencez petit mais commencez quand même !

Articles liés

Faire un découpage de planche dynamique en BD

Le découpage de planche est l’une des étapes essentielles lors de la conception d’un projet de BD, de manga, de comics, de webtoon, etc. Il permet de transformer un scénario en images. Pour que le résultat soit professionnel et retienne l’attention du lecteur, il doit être dynamique. Nous allons donc définir dans cet article quelques règles et astuces qui vont aideront à y parvenir.

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This