Comment ranger son atelier de dessin

Comment ranger son atelier de dessin ban mk 1200 675 ateliers
D'autres trucs
mangadraft scan manga bd comics manga cours bd mangakoaching vos avis

Il est évident que chaque atelier de dessin est différent, à l’image de l’artiste qui travaille dedans. Voyons ensemble quelques conseils généraux pour ranger son atelier de façon optimale et comment chacune des rédactrices du Mangakoaching s’organise chez elle !

L’objectif : trouver le juste milieu entre un atelier agréable et fonctionnel

ranger son atelier comme sur pinterest

Comment aménager son atelier ?

La première chose à faire est de penser son atelier en fonction de son utilisation : avant de vous lancer dans un grand rangement ou des achats pour avoir un atelier digne de Pinterest, réfléchissez à ce dont vous avez vraiment besoin. Un espace pour votre ordinateur ou pour le dessin traditionnel ? De quoi ranger vos centaines de feutres ? Un coin pour emballer des commandes ? N’hésitez pas à faire une liste ou même à organiser un cahier des charges.

Si vous avez déjà votre propre espace atelier et que vous voulez l’améliorer, identifiez les problèmes qui pourraient se poser et trouvez des solutions adaptées : éclairage, mal de dos, accessibilité, besoin d’espaces de rangement… Prenez le temps d’y réfléchir, pour être sûrs de ce dont vous avez besoin.

Trouver l’inspiration

Ceux qui ont du mal à se projeter peuvent se faire un moodboard pour trouver l’inspiration et des idées d’organisation. Vous n’êtes pas le premier à vous demander comment ranger son atelier, alors n’hésitez pas à voir ce qu’ont fait les autres ! Vous pouvez demander à votre entourage, vous inspirer de vidéos lifestyle, trainer sur Pinterest…

À vous de récolter et d’adopter les bonnes idées, et à abandonner celles qui ne vous conviennent pas. N’oubliez pas : ce n’est pas parce quelque chose est joli et attirant qu’il vous sera utile, et l’atelier idéal de l’un peut être le cauchemar de l’autre. Pensez avant tout à ce dont VOUS avez besoin.

Passer de l’idée à la réalité

Une fois que vous avez une idée de ce que vous voulez, prenez le temps de lister ce que vous avez déjà. Parfois, il suffit de réorganiser les lieux avec un peu de Tetris pour améliorer l’organisation de son espace de travail. Peut-être aussi que des gens autour de vous peuvent vous donner ou vous revendre à bas prix des choses qui vous manquent. Si vous comptez acheter des meubles, il vaut mieux penser à ce que vous allez mettre dedans et décider où vous allez les mettre pour éviter de craquer pour des choses jolies mais inadaptées.

N’oubliez pas de prendre un maximum de mesures pour éviter les déconvenues. Il n’y a rien de plus rageant qu’un objet ou meuble trop grand d’un cm qui ruine nos plans d’aménagement ! Pour limiter le risque, vous pouvez faire des plans ou des croquis pour décider en avance de l’installation des lieux. Faites bien attention aux petites choses qui dépassent : les plinthes, les prises, les boutons de radiateur, etc.

Comment ranger son atelier de dessin reflexion amenagement
Sans faire un chef d’œuvre, ce genre de croquis permet de réfléchir à l’organisation

Ergonomie et confort

Même si c’est d’une manière très différente, dessiner intensivement sollicite autant le corps que du sport de haut niveau ! Il faut donc faire attention à vous, votre posture, vos yeux, pour pouvoir dessiner le plus longtemps possible sans souffrir. Le confort de votre atelier est d’autant plus important que vous comptez y passer du temps.

Bien choisir son siège

L’important c’est de choisir un siège qui soit à la bonne hauteur, qui vous permette de pouvoir poser les pieds bien à plat sur le sol. Si vous êtes petit ou à l’inverse, plus grand que la moyenne, pensez à sélectionner un siège à hauteur variable.

Si les pieds ne touchent plus le sol, optez pour un repose pied. C’est tout bête mais ça peut faire des miracles pour votre posture.

Comment ranger son atelier de dessin instruction pour pose correcte pendant illustration plate travail bureau travailleur dessin anime assis au bureau bonne posture pour dos bonne sante regardant ordinateur 74855 14087

Choisissez une assise confortable, sans tomber dans l’excès. Vous voulez un siège qui vous apporte le parfait équilibre entre confort et maintien. Parfois, ajouter un coussin plat derrière son dos permet de soulager les lombaires.

Sinon, il y a toujours le ballon de pilates pour travailler les abdos tout en dessinant… mais attention, ça fatigue plus qu’on ne le croît !

L’éclairage

Il est important d’avoir un bon éclairage (surtout quand on dessine sur papier) et l’idéal est de profiter de la lumière naturelle, mais travailler sur ordinateur en étant face à la fenêtre est une mauvaise idée, vous serez aveuglé. Quand ils ont assez de place, certains artistes ont deux espaces de travail différents selon s’ils travaillent sur ordinateur ou sur papier, mais peu de gens ont ce luxe.

À vous de trouver le meilleur emplacement dans la pièce que vous occupez, en sachant qu’il faudra sûrement compléter avec un éclairage artificiel (à placer du côté opposé à la main qui dessine de préférence, pour ne pas projeter d’ombre sur la feuille.) Si vous dessinez en couleur sur papier, une lampe de bureau « lumière du jour » peut être un bon investissement.

Pensez à l’entretien !

Organisez un atelier facile à nettoyer, parce que c’est important d’avoir un espace de travail sain, surtout si vous y passez du temps. Si vous aimez le style minimaliste, renoncer à la décoration vous permettra d’avoir un espace de travail qui se nettoie en un clin d’oeil. Sinon, ranger ses affaires dans des boites et privilégier des meubles fermés permet de limiter la poussière et simplifie la vie. Pensez aussi aux meubles à roulettes, très pratiques quand on veut passer l’aspirateur !

Aménagement de l’atelier et ergonomie : pour aller plus loin

Si vous voulez vous renseigner davantage sur le sujet, vous pouvez voir cette vidéo de
DigitalPainting.school, ou il en parle beaucoup plus en détail.

Ranger son atelier

Une fois que vous avez choisi la disposition de vos meubles et que tout rentre dans votre espace dédié, il est temps de se mettre à… ranger !

Règle n°1 du rangement : tout doit avoir une place attitrée !

La clé d’un rangement efficace et durable, c’est son organisation. Chaque objet doit avoir une place bien définie. Si ce n’est pas le cas, en fonctionnement normal, il y aura toujours quelque chose qui traine.

Pour que chaque chose soit bien à sa place, vous pouvez choisir de compartimenter vos zones de stockage : trousses, caisses, cartons, boîtes, tiroirs, casiers… Optez pour le système qui vous correspond, même s’il s’agit du système D !

Kuru : Il y a un temps, j’avais récupéré des boites cylindriques de café soluble, collées entre elles et mises à l’horizontale, ça me faisait un rangement à plat pour mes feutres. Aujourd’hui, je garde les boîtes de surimi qui sont empilables et avec un couvercle solidaire pour ranger les crayons, les feutres et les gommettes de ma fille. J’utilise aussi les sachets de congélation de différentes tailles pour la pâte à modeler, les pots d’encres colorées, la peinture… Bien zippés, ils sont hermétiques et protègent à la fois les produits (et ce qu’il y a autour) d’éventuelles salissures.

Utilisez des dossiers suspendus pour ranger trames, projets, feuilles de couleur, feuilles de peinture spécifiques… C’est une bonne méthode pour garder tout très accessible sans pour autant prendre trop de place.

Comment ranger son atelier de dessin 192773998 935722340603000 5909373611074176936 n 1
Quelques trames…

Ranger par technique

Pour s’y retrouver facilement, une idée serait de ranger vos affaires de dessin par technique : aquarelle, trames, encres, crayons, supports… Vous pouvez stocker tous vos tubes de peintures et vos pinceaux dans une boîte que vous ne sortez qu’au moment de peindre, par exemple. Pas besoin de chercher partout pour retrouver un outil puis un autre.

Essayez de mettre vos feutres au même endroit, vos liners dans une trousse, vos crayons de couleur dans un tiroir, tous vos tubes et godets d’aquarelle dans une sacoche à part… Le papier et les supports en général devraient quant à eux être stockés bien à l’abri de l’humidité, dans un placard, un tiroir ou un carton à dessin.

Rendre les choses accessibles : références, archives, matériel

Tout au long de votre organisation, prenez en compte la facilité d’accès à votre matériel. Si vous devez déplacer un meuble pour accéder à une pile de caisses et atteindre celle tout au fond, en bas à gauche, derrière la porte qui mène à Narnia, pour sortir votre carnet de croquis et une gomme, vous allez vite baisser les bras.

L’idéal serait de garder à portée de main ce dont vous vous servez le plus souvent : carnet de croquis, ordinateur et tablette, crayons, gommes, liners… définissez avec précision ce dont vous avez besoin au quotidien et mettez ces outils en évidence dans votre organisation.

Si vous avez trié et rangé vos affaires par type de technique, vous pouvez également réserver un petit espace ou une trousse dans laquelle vous mettez votre « best-of » d’utilisation quotidienne : LE critérium, LA gomme, LE stylo, etc…

Utilisez des boites d’archives pour ranger vos travaux et les organiser par date ou par thème. Datez vos carnets de croquis pour y voir plus clair dans votre progression.

Trier régulièrement

De temps en temps et au moins une fois par an, faites un tri dans vos affaires. Répétez-vous cette phrase très utile dès que vous passez en revue votre stock : « En ai-je vraiment besoin ? » et mettez de coté les outils dont vous ne vous servez pas.

C’est dans ces moments-là qu’on découvre ou qu’on redécouvre qu’on a déjà tel ou tel outil. Rien qu’en le voyant, on peut se dire « tiens, ça me donne une idée ». C’est comme ça qu’on se remet à faire de la gouache ou qu’on retente d’apprivoiser ses plumes à dessin.

Si vous n’avez pas le temps de vous en servir tout de suite, mettez-les en réserve mais faites en sorte qu’ils soient facilement accessibles pour les ressortir de temps en temps. Si vous ne vous en servez qu’une ou deux fois par an, réservez une boite ou une zone avec tout le nécessaire de couture par exemple.

Profitez aussi de ces moments de tri pour tester vos produits : liners, feutres, stylos. Tout ce qui ne fonctionne plus part à la poubelle, le reste sera rangé à sa place.

Faites un petit nettoyage tant que vous y êtes, en suivant nos recommandations sur le sujet.

Décorer son atelier

Votre atelier, c’est votre espace de création. Il devrait être synonyme de bien-être, d’accomplissement, de fierté (?). Il est important de le pourvoir de petites choses qui vous motivent et vous donnent envie de vous installer pour travailler.

Ça peut être une dédicace de votre auteur préféré, une photo de votre famille, une de vos propres œuvres, un souvenir, un objectif à atteindre… Personnalisez votre atelier qu’avec des objets qui sont importants pour vous.

Là encore, sélectionnez le meilleur, surtout si votre espace est limité. Si c’est le cas, optez pour une déco jolie ET utile.

Une façon très rapide de décorer votre atelier sans rajouter d’objet est de ranger vos affaires par couleur. Faites des arcs-en-ciel avec vos outils, livres, boites et objets déco pour un effet visuel plaisant.

Comment ranger son atelier de dessin 206638142 165404265618884 6865295505970546605 n
Il y a des arcs-en-ciel partout chez Kuru !

C’est une astuce qu’on retrouve fréquemment sur The Home Edit, une émission américaine autour du rangement diffusée sur Netflix.

Présentation des ateliers des rédactrices

Chez Astate

L'atelier de dessin d'Astate
Bienvenue dans mon antre (pas spécialement rangé)

Beaucoup de gens en rêvent, après plusieurs déménagements, j’ai la chance d’avoir pu installer mon atelier dans une pièce à part de l’appartement, que j’ai pu aménager et décorer comme je le voulais. Influencée par la méthode Konmari, j’ai pris le temps de trier mes possessions et de réfléchir à comment ranger mon atelier de manière à le rendre le plus pratique possible. Il est organisé en plusieurs parties :

L'atelier d'Astate : le coin rangement & couture
Comme vous pouvez le constater, j’ai un paquet d’affaires à organiser !

Un coin rangement avec mes affaires de couture, des livres et une partie de mon matériel de dessin. On y trouve des cartons de fanzines, une commode remplie de tissus, des livres d’art & des fanzines, du matériel de couture et de gravure… J’ai investi dans des boites Ikea pour que ça soit plus ordonné et agréable visuellement, et j’ai acheté un meuble spécial pour stocker mes formats A3.

Stockage des formats A3 dans un meuble à tiroir
Un meuble à tiroir pour stocker mes A3 et ma table lumineuse maison. En stockant verticalement, tout est à portée de main !

Je tâche de ranger les choses de manière à ce que ce dont je me sers le plus souvent soit aussi le plus accessible, et je mets les objets lourds (comme ma machine à coudre) à mi-hauteur, pour ne pas me casser le dos ou m’assommer avec.

Le bureau d'Astate : un grand plan de travail pour travailler, dessiner et coudre
Mon grand bureau, avec des étagères au dessus et des espaces de rangement en dessous.

Mon plan de travail est composé de 2 grandes planches de mélaminé posées sur des petites armoires de garage où je range mes boîtes d’archives de projets. Il est très grand (240 x 80 cm) et je peux y étaler mon bazar ou faire de la couture à mon aise. Je peux aussi le démonter facilement pour faire de la place et utiliser la pièce autrement.

En dessous, je glisse ma « valise de convention » et à sa droite, mes pochettes formats raisin. Au-dessus, j’ai 2 étagères avec mes carnets, mes fanzines à lire et de la déco. Enfin, j’ai un rail de spots orientables au plafond pour avoir un bon éclairage, et une lampe lumière du jour (très utile pour faire de l’aquarelle de nuit sans que ça tourne au massacre).

Le coin gestion et administration de l'atelier d'Astate
Le coin « bureautique et gestion », avec imprimante, enveloppes, etc. Pas le plus sexy, mais indispensable !

À gauche du plan de travail, j’ai un coin « bureau », ou j’ai tout le matériel informatique (imprimante, scanner, table lumineuse, tablette graphique) à portée de main. J’y range aussi les dossiers dont je me sers le plus. Au dessus, j’ai un tableau blanc avec mon programme du mois et mes objectifs, pour ne jamais les perdre de vue.

À côté, j’ai un meuble à tiroirs où j’ai rangé ma réserve de timbres & d’enveloppes, ainsi que le matériel de dessin dont je me sers le plus : peinture, encres, papier, crayons… J’ai récupéré des petites boites pour aménager l’intérieur des tiroirs, ça permet de s’y retrouver beaucoup plus facilement. (Gardez vos petites boites !)

Organiser son atelier en mettant des séparateurs dans ses tiroirs
Ce genre de meubles à tiroirs est pratique pour stocker les petits objets et les retrouver facilement, et c’est encore mieux s’ils sont organisés avec des séparateurs.

Dos à mon bureau, j’ai un mur « détente » que j’ai peint avec une sous-couche mélangée à de la limaille de fer (poids pour poids) et qui me permet d’utiliser des aimants. Il me sert aussi bien à décorer qu’à travailler sur mes scénarios et je le chamboule régulièrement, au fil de mes envies.

Transformer son mur en moodboard géant avec une peinture à la limaille de fer

J’ai un futon qui me permet de transformer cette pièce en chambre d’amis et une table pliable que j’utilise pour les ateliers d’écriture avec mes camarades de NaNoWriMo (à condition de démonter mon plan de travail pour pousser les meubles contre le mur.) C’est aussi sur cette table que je streame et fais les photos pour ma boutique.

Comment ranger son atelier de dessin atelier astate etageres2

Bref, pour ranger mon atelier, j’ai réfléchi à ce que j’avais déjà, à ce que je pouvais faire pour qu’il soit le plus adapté possible à ma manière de travailler. J’ai fait en sorte qu’il soit modulable et surtout qu’il soit facile d’y retrouver facilement ce dont j’ai besoin. Plus je me sers de quelque chose, plus il doit être facile d’accès.

Mais j’y ai aussi des objets qui ne me servent à rien et que j’aime juste voir. J’ai trié et donné beaucoup de choses au moment du déménagement et il faudrait encore que je continue… mais même si je sais qu’il y a encore des progrès possibles, j’y suis tellement bien que j’ai souvent du mal à en sortir !

Buttea’s

Bienvenue dans mon bazar organisé !

Je suis un peu le contre-exemple dans cette série. Mon atelier n’existe pas depuis longtemps en tant que tel, du moins, je ne lui en donnais pas ce nom. Avant ça… Mon « espace de travail », occasionnellement transformé en espace de dessin, n’a jamais été et ne sera jamais ni rangé ni esthétiquement satisfaisant à regarder. Ce ne sera jamais un atelier « Pinteresque », parfaitement ordonné.

Un peu de contexte ? J’ai vécu pendant 6 ans en cité U, mon bureau était mon espace de travail avant tout. Depuis 4 ans, je vis dans un petit appartement. Ma pièce principale qui fait environ 15 m2 me sert à la fois de salon et de chambre.

Comment ranger son atelier de dessin ATELIER 2
La photo est prise depuis mon lit, qui occupe la majorité de la pièce derrière moi

En plus de deux colocataires félins et de leur arbre à chat, il me faut caser toutes mes affaires dans cette seule pièce (les autres étant une petite salle de bain et une cuisine). Pas forcément facile d’inclure un atelier dans tout ça. D’ailleurs, au départ, je me contentais de faire la position de la crevette, assise au fond de mon lit, pour dessiner sur ma table basse… Le reste de mon matériel étant stocké en bazar organisé dans les étagères carrées (visibles derrière).

C’est lorsque je me suis dotée de ma nouvelle tablette graphique et que j’ai commencé un petit travail d’assistante Webtoon que j’ai revu mon organisation. Tant pour ma position, car la crevette occasionnelle allait vite finir par se transformer en Gollum à long terme, mais également pour l’installation de cette nouvelle tablette graphique pleine de câbles. J’ai donc réorganisé un brin mon atelier pour avoir un bureau et un fauteuil dignes de ces noms, ajouté un peu de déco, et voilà ! Je n’ai pas touché le moins du monde, ni réarrangé mes étagères de matériel !

Mais ce n’est pas pour autant que je ne m’y retrouve pas, nuance !

Je suis ce que l’on peut qualifier de « bordélique rangée ». Si toutes mes affaires n’ont pas vraiment de sens ou d’organisation apparents, je sais pourtant où se trouve chaque élément dans le chaos apparent de mes étagères. je peux, en quelques secondes, sortir ma trousse contenant des Promarkers, ma palette d’aquarelle pailletée, un carnet précis, une boîte dans laquelle sont rangées recharges pour Copics et autres fournitures en vrac…

Comment ranger son atelier de dessin ATELIER
Organisation propre et nette ? Plus ou moins… (Moins que plus, en réalité)

C’est un atelier qui me correspond. Dans mon cas, c’est lorsque c’est trop bien rangé que je me sens à l’étroit et que je ne retrouve plus rien ! Je n’aspire pas vraiment à avoir une pièce spéciale étant donné que je vis seule. Ceci dit, je ne dirais pas non à un espace réellement dédié sans avoir à inclure mon atelier dans la fonction principale de ma chambre/salon, sans pouvoir réellement penser à réserver un espace exprès pour lui.

Au final, j’embrasse sans complexe le côté sombre et un peu honteux que les artistes ne souhaitent pas forcément montrer lorsqu’ils présentent leur espace de travail. Mais je trouve que mon cas est intéressant car il permet de démystifier un peu cette image de l’atelier parfait, qui doit ABSOLUMENT être pratique, beau, parfaitement ordonné et qui au final manque de vie, car il ressemble un peu trop à un catalogue de magasin de meubles. Mon bazar me donne le sentiment que mon atelier est « vivant » et c’est de cette façon qu’il me convient.

Karine on the road

Mon atelier… N’en est pas un. D’ailleurs, pour le moment, je n’ai pas vraiment de chez moi !

J’ai vécu 5 ans à l’étranger (1 an aux État-Unis, 4 ans au Japon), avant de revenir en France. Je devais être hébergée quelques semaines, le temps de me trouver un emploi et un appartement, mais mes plans sont progressivement tombés à l’eau les uns après les autres, avec la pandémie. Je vis donc toujours dans la maison de ma mère, chez qui il n’y a pas beaucoup de place.

En attendant de retrouver mon indépendance, j’avais quand même besoin d’un espace facile d’accès où entreposer une partie de mon matériel. Il me fallait aussi (et surtout) un coin de table où je pourrais m’installer pour dessiner.

Je me suis donc octroyée une petite partie du salon, qui en plus d’être la plus grande pièce de la maison, est très lumineux.

Atelier de karine : salon familial, vue d’ensemble
Ranger son atelier pour obtenir la permission d’occuper le salon familial

La table familiale est plutôt grande. Je peux donc m’y installer librement, du moment que personne d’autre n’en a besoin. Je me suis insinuée sur plusieurs étagères et pour limiter le nombre de mes possessions dans cette pièce, j’y ai seulement rangé :

  • Mes précieux carnets (dans lesquels je prends des notes pour chacune de mes nombreuses idées de projet de manga),
  • Mon sketchbook actuel,
  • Ma table lumineuse,
  • Mon iPad (avec son stylet),
  • Une pochette de mes feuilles préférées (du 180g de chez Clairfontaine),
  • Mes stylos préférés et ceux que j’utilise le plus souvent,
  • Quelques livres de dessin et des artbooks (ceux que je consulte fréquemment pour m’inspirer ou m’améliorer),
  • Et quelques figurines… pour le plaisir !
Atelier de karine : étagère de livres et du matériel de dessin
Ne garder à portée de main que le nécessaire

Dans la photo ci-dessus, on peut voir que je garde près de moi tous mes outils de traçage, car je les utilise très régulièrement. (Lire l’article : « Les outils de traçage »)

Mon espace de travail est très réduit et il est loin d’être pratique. Je suis notamment obligée de débarrasser la table avant chaque repas… Mais je me suis trouvée quelques astuces pour me simplifier la vie :

  • Les trousses dans lesquelles je range mes crayons et feutres tiennent debout et peuvent être utilisées telles quelles comme des pots à crayon.
  • Quand je travaille sur quelque chose durant plusieurs jours, je mets le matériel qu’il me faut dans une boîte, que je peux ranger ou déballer facilement. Je n’ai besoin que d’une ou deux minutes pour m’installer ou tout débarrasser !
  • Comme je voyage beaucoup habituellement, j’essaye toujours d’acheter du matériel de dessin qui soit léger et/ou de petite taille. Alors mes outils sont, pour la plupart, assez faciles à condenser dans un même espace.
Atelier de Karine : zoom sur les étagères, feutres, carnets, encres
Ranger son atelier : étagères de carnets et de stylos

La chaise sur laquelle je travaille est une chaise en bois classique, celle que l’on trouve habituellement autour d’une table de salle à manger…

Avec le temps, j’ai fini par la trouver très inconfortable et il m’était difficile de rester assise dessus trop longtemps. Comme je l’ai déjà dit, je voyage souvent, alors je ne peux pas me permettre de m’encombrer avec des meubles (comme une chaise de bureau).

Il a donc fallu que j’agrémente cet espace de travail avec quelques accessoires pour le rendre plus confortable. J’ai ajouté des coussins sur mon siège et devant mes genoux pour amortir le contact avec la table et avec le bois de la chaise.

J’ai aussi emprunté un vieux marche-pied (que j’ai trouvé caché dans un placard), pour rester sans douleur dans ma position préférée, car j’ai la mauvaise habitude de mettre mes pieds sur le barreau de la chaise (on le voit à l’absence de peinture sur le barreau de la photo ci-dessous).

Atelier de karine : se créer du confort
Inventer du confort là où on en manque

Cette organisation est temporaire, mais elle dure depuis près d’un an déjà.

Je rêve d’un atelier où je pourrais laisser mes affaires en place à longueur de journée, où j’aurais une chaise ergonomique, où je pourrais mettre au mur mes inspirations ou mes réflexions sur mes scénarios, où chaque chose aurait sa place, notamment ma collection de mangas et d’artbooks, qui dorment dans des cartons à la cave, en attendant une vie meilleure…

Atelier de karine : boites de livres
Mes précieux artbooks, bien emballés dans la cave…
Atelier de karine : mangas dans des boites
Une partie de ma collection de manga, qui attend des jours meilleurs

Vivre sur la route n’a pas que des avantages et je commence à me lasser de la vie de nomade… Le jour où j’aurais enfin un vrai atelier arrivera bientôt, mais pas avant un certain temps, puisque je m’apprête à repartir quelques mois au Japon, avant d’aller m’installer aux Pays-Bas, qui, je l’espère, sera enfin mon pays de résidence !

Kuru street

Le plus difficile lorsqu’on veut ranger son atelier, c’est de trouver un juste équilibre entre choses à ranger et place disponible. Ceux qui me connaissent savent que j’ai été pendant plusieurs années la gérante d’une boutique de matériel de dessin (Manga Ink) et qu’à la fermeture de celle-ci, j’ai récupéré pas mal d’invendus… J’ai donc beaucoup de matériel à disposition, autant pour le dessin, que pour la BD/Manga, la peinture et les loisirs créatifs.

Comment ranger son atelier de dessin 193556634 171839904810103 202660702190327989 n 1
Un atelier tout en longueeeeeuuuuuuuuuur~

N’ayant pas beaucoup de place là où je vis (tout est relatif), et encore moins maintenant que je suis maman, j’ai sélectionné un best-of du matériel nécessaire aux techniques que j’emploie : dessin de planches, colorisation traditionnelle et peinture. Le reste est entreposé sagement dans des caisses, des armoires et des cartons dans un autre endroit.

Je me suis construit un atelier linéaire dans la pièce à vivre, comprenant :

  • Deux étagères avec mes livres, mes références, papiers, dessins et projets. Toute ma collection de marqueurs à alcool est exposée dessus.
  • Un chariot mobile avec tous mes outils de dessin tradi : crayons, liners, pinceaux, règles, stylos, encres, aquarelle, pastels, trames et papiers.
  • Une table à dessin et un fauteuil sur roulettes.
  • Une table d’appoint pour poser ma tablette graphique.
Comment ranger son atelier de dessin 197677857 1012562945814437 6291046694079354825 n
Comment ranger son atelier de dessin 200243999 634693597931762 5195120725357331699 n
Comment ranger son atelier de dessin 190870477 215878297017945 1282803691924043389 n

Pour la petite histoire, j’ai reçu cette table à dessin en cadeau pour mes 16 ans. Ça fait déjà un moment qu’elle est dans le panorama mais je ne m’en séparerais pour rien au monde !

Comment ranger son atelier de dessin 192797195 322474256000321 5736340835078052169 n 1

L’élément que j’aime le plus dans toute cette organisation, c’est le chariot à roulettes. Il a 3 niveaux de rangement auxquels j’ai rajouté des petits paniers suspendus.

Dedans, tout est rangé par technique : un premier niveau avec le papier (le plus lourd en bas), un second niveau avec les outils de peinture (aquarelle, encres colorées), les pastels et échantillons de trames, et le plateau supérieur « en service » avec les crayons, gommes, liners, plumes et espaces libres pour poser les pots d’encre de chine.

J’utilise un pot suspendu pour ranger tout ce qui est « en cours d’utilisation ». Si je travaille sur une illustration couleur par exemple, on y trouvera quelques feutres COPIC. C’est utile pour moi de les ranger sans les ranger vraiment et ne pas me tromper de couleur si je dois faire une retouche.

Au fur et à mesure de mon aménagement, j’ai du faire un gros tri pour ne garder que le nécessaire et avoir un atelier plaisant à regarder. Il m’arrive parfois de refaire un tour et de mettre en réserve ce dont je ne me suis pas servie depuis plusieurs mois. Dès que j’ai un peu de temps, je fais un tour dans mon stock et j’investis la table de la salle à manger ou même la terrasse pour une petite session de peinture.

Comment ranger son atelier de dessin 205290837 1433841503642696 8161788006705190339 n
Comment ranger son atelier de dessin 196963731 2655570754735223 8970432659242689666 n

J’ai agrémenté mon atelier de quelques plantes vertes et des premiers chefs-d’œuvre et cadeaux de ma fille. C’est important pour moi d’avoir des influences positives dans mon atelier. Avec un peu plus de place, j’y afficherais également mes dédicaces et mots d’auteurs accumulés au fil des années.

Mon rêve serait d’avoir un jour une pièce dédiée et une surface de travail organisée en U pour passer du tradi au numérique en un quart de tour. Avoir toutes mes affaires et archives à disposition sans envahir le salon serait également un privilège.

Conclusion

Vous l’avez vu, il n’y a pas deux façons de ranger son atelier qui soient identiques !

Nous aurons eu l’opportunité, par le biais de cet article, de mettre en avant quelques principes élémentaires que l’on retrouve un peu partout : ranger ses affaires par technique, garder ses outils fétiches à portée de main, organiser un espace de travail confortable et adapté à sa situation personnelle.

Peut-être avez-vous déjà un atelier idéal, ou peut-être vous aura-t-on inspiré et qu’à partir de maintenant vous vous organiserez différemment… Dans tous les cas, faites-vous plaisir ! C’est dans ces espaces que naissent vos idées et vos créations. Faites en sorte qu’ils soient à votre image et qu’ils vous aident à progresser plutôt qu’ils ne vous freinent !

Vous pouvez, si vous le souhaitez, partager vos ateliers avec nous à la suite de cet article !
– Astate, Buttea, Karine, Kuru

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This