Comment dessiner des décors de BD/Manga sans se décourager

D'autres trucs

D'autres trucs

Si vous suivez régulièrement nos publications, vous avez sans doute lu la série d’articles Mangakoaching sur le dessin de décor et vous avez appris plein de choses sur la théorie de la perspective.

Vous pensez avoir compris le principe, mais vous ne savez pas trop comment passer à la pratique ? Vous vous sentez découragés par le côté technique et rébarbatif des règles de perspective ?
Pas de panique, aujourd’hui, je partage avec vous quelques conseils et outils plus concrets pour vous lancer à dessiner des décors de BD/Manga sans vous décourager !

Viser simple pour maîtriser les règles petit à petit

La première erreur est de se dire que, parce qu’on a lu un article sur la perspective à trois point de fuite et compris toutes les explications, il suffit de se lancer dans un dessin en perspective pour réussir du premier coup.

Entre le placement des points de fuite, le respect des échelles, de la profondeur, le dessin d’éléments en plan inclinés, le traitement des lumières et d’autres choses encore, il y a beaucoup de choses à penser. C’est autant de raisons de faire des erreurs et de se décourager… Ce serait comme vouloir résoudre une équation à deux inconnues alors que vous avez encore du mal avec les multiplications.

Pour éviter de vous perdre dans des difficultés et de vous décourager, je vous conseille de commencer petit, et de vous concentrer sur tel ou tel aspect pour bien l’assimiler. Rien qu’avec des dessins en perspective à un point de fuite, vous pouvez vous entrainer sur :

  • le placement des lignes de fuite
  • le report des distances en profondeur
  • le respect des échelles et la cohérence du point de vue
  • la composition de l’image
  • le travail de la lumière et de la profondeur de l’image

Il y a déjà de quoi faire avec ces aspects-là !

Dessiner en perspective fait appel à plein de techniques différentes.... à explorer petit à petit, comme ce dessin de décor en perspective à 1 point de fuite.
Ce dessin d’un décor en perspective est tout simple, avec un seul point de fuite… pourtant, si vous avez lu l’article précédent, vous aurez vu qu’il permet de s’entrainer à plein de choses !

Vous pouvez travailler sur des illustrations, mais aussi vous faire des exercices purement techniques, par exemple, en prenant des plans d’objets et en essayant de les dessiner en perspective de différents angles.

L’important, c’est de pratiquer pour que les règles deviennent de plus en plus intuitives. Ainsi, vous pourrez dessiner des décors de plus en plus compliqués, à votre rythme, ou vous concentrer sur des difficultés très spécifiques.

Exercice simple de construction en perspective : un bon moyen de se familiariser avec de nouvelles formes et techniques.
Si vous n’avez pas le temps pour une grosse illustration, des petits exercices dans ce genre vous entraine aussi !

Par exemple, si vous commencez à être à l’aise sur un point de fuite, pourquoi ne pas dessiner des jardins en terrasse avec des escaliers et un seul point de fuite ? C’est l’occasion de travailler le dessin de la végétation, les ombres, ainsi que l’échelle et le placement des personnages.

Par contre, si vous vous lancez dans une perspective à deux points de fuite sans en avoir l’habitude, tâchez d’éviter de vous rajouter trop de difficultés supplémentaires.

Quand vous avez terminé un dessin de décor en perspective, prenez le temps de vous demander s’il vous semble réussi ou raté, et d’analyser pourquoi. En identifiant vos points faibles, vous saurez sur quoi travailler pour les dessins suivants et progresserez beaucoup plus vite.

En progressant marche par marche, vous éviterez d’être débordés, et quand vous reverrez vos vieux dessins, vous pourrez admirer le chemin parcouru.

Utiliser des outils et techniques pour gagner du temps

De nombreux outils peuvent aider à dessiner en perspective : règles et équerres, tables lumineuse, grilles de perspective, criteriums de couleurs, images de référence...

Dessiner des décors, ça peut être très long… Alors ne vous privez pas d’utiliser tout ce qui peut vous permettre de gagner du temps. Pour le dessin sur papier, ça peut être :

  • avoir une règle T ou une équerre pour dessiner les lignes verticales et horizontales rapidement
  • utiliser une règle japonaise pour dessiner les parallèles (transparente et graduée sur toute son épaisseur, elle peut être très pratique aussi pour tracer des cases de BD rapidement)
  • utiliser des grilles papier, en perspective à 1, 2 ou 3 points de fuite.
  • utiliser la “technique de l’élastique” pour la perspective à 1 ou 2 points de fuite.
Il suffit d’un fil élastique, de deux bouts de scotch et d’un crochet ou bout de fil pour vous construire un guide de perspective à deux points de fuite… magique !

Si vous dessinez sur ordinateur ou tablette, vous avez encore plus d’outils qui vous permettront de gagner du temps pour dessiner des décors en perspective :

  • les grilles digitales
  • les règles magnétiques pour suivre automatiquement les lignes de fuite, par exemple dans CLIP STUDIO PAINT.
  • la modélisation 3D que vous pouvez utiliser comme base de décors
  • les brush et textures que vous pouvez déformer et appliquer sur vos décors pour gagner du temps sur les détails.
appliquer une texture en perspective sur Photoshop se fait en quelques clics !
En utilisant le mode produit du calque, l’option transformation (ctrl+T, avec des options en clic droit) et l’outil masque, on peut rapidement ajouter des texture sur Photoshop. Le mieux est de les faire soi-même pour garder une homogénéité de style !

Vous pouvez aussi gagner du temps sur le dessin lui-même avec des petits trucs et astuces :

  • privilégier les angles de vues et cadrages simples pour ne pas passer trop de temps à dessiner en perspective
  • réutiliser des décors que vous avez faits (mais attention à ne pas en abuser, cela peut vite se voir et être répétitif)
  • utiliser des effets de brume ou des décors esquissés pour gagner du temps (pas besoin de dessiner toutes les fenêtres d’un immeuble si c’est une simple silhouette découpée dans la brume)
  • utiliser des effets de lumière ou de texture : par exemple, tamponner un essuie-tout froissé pour faire les feuillages des arbres ou la texture des pavés, dessiner un contre-jour très marqué pour surexposer le décor, ou au contraire, le plonger dans le noir…
Jouer sur les contrastes et effacer une partie du décor est un bon moyen de gagner du temps ! exemple tiré de Bride Stories, par Kaoru Mori
Dans cet extrait de Bride Stories (Kaoru Mori) on voit que le décor à l’arrière-plan disparait complètement : un moyen d’accentuer l’effet de contrejour, mais aussi de gagner du temps !

Bref, ne vous privez pas des outils qui peuvent vous faire gagner du temps pour dessiner des décors et autorisez-vous des raccourcis, surtout quand vous travaillez sur un projet qui vous demande beaucoup de travail (comme par exemple, faire une BD).

Oser dessiner en perspective sans règle

Cela peut paraître paradoxal de vous donner ce conseil juste après avoir parlé des outils, mais de mon expérience, dessiner sur papier avec une règle peut vite être lancinant. J’avoue être la première à avoir l’impression de perdre mon temps en dessinant à la règle et l’envoyer promener tôt ou tard…

Pourtant, sur certains dessins, comme une maison médiévale ou un paysage de bocage, lâcher la règle et tout faire à main levée peut permettre non seulement de gagner du temps, mais en plus de donner un charme au décor grâce à ces petites imperfections.

dessiner des décors en faisant sa perspective à main levée peut être un moyen de gagner du temps et donner un peu plus de vie à ses dessins
Aucune des lignes de ce dessin n’a été tracée à la règle et aucune n’est parfaitement droite… mais c’est justement ce qui lui donne un côté vivant et chaleureux à ce dessin.

Cela peut être utile sur certains exercices pour se concentrer sur la logique et la structure générale : on perd parfois le fil quand on est trop concentré sur le fait de placer la règle exactement sur son point de fuite. Un dessin fait à main levé par quelqu’un de bien entrainé peut être plus juste que de dessiner en perspective dans le respect des droites, mais en laissant passer des incohérences.

dessiner en perspective à main levée pour gagner du temps.
Le dessin de gauche est peut-être plus rectiligne, mais la porte sur le côté été posée au jugé au lieu d’utiliser la technique des diagonales, ce qui la rend moins juste…

On y gagne aussi un trait plus sûr, même si pour cela, il faut accepter d’avoir des premiers essais peu glorieux, et un décor qui s’intègre mieux avec nos personnages.

Un exercice intéressant peut aussi être de commencer par dessiner en perspective à main levée, puis retracer à la règle par dessus. Vous verrez exactement dans quelle mesure vous êtes précis et quelles erreurs vous avez faites. Un bon moyen de progresser dans votre manière de dessiner en perspective.

S’inspirer de la réalité

Pouvoir dessiner sans règle, c’est encore le meilleur moyen de pouvoir dessiner d’après modèle. Rien de tel qu’un petit croquis de décor pour tuer le temps en attendant un bus, et vous aurez toujours quelque chose à vous mettre sous la dent autour de vous.

exemple de croquis de décor en perspective à main levée.
Un croquis de décor fait sur le vif vous aidera mieux à mémoriser un lieu qu’une simple photo et vous entrainera à dessiner en perspective.

Le dessin d’après modèle, et encore plus quand il est fait “sur place” plutôt que chez soi, a beaucoup d’avantages :

  • vous entrainer à avoir la main plus sûre
  • aller à l’essentiel (surtout quand le temps est limité) et s’autoriser à faire “simple”
  • entraîner votre oeil à retrouver les points et lignes de fuite, à dessiner au jugé de manière juste
  • dessiner des éléments que vous n’auriez pas forcément eu l’idée d’aller chercher par vous-même
  • s’habituer aux proportions d’élément de la vie quotidienne (de quelle hauteur est une porte par rapport à sa largeur ? Et un lampadaire ? Quelle est la taille d’un arrêt de bus par rapport à un étage d’immeuble.)
  • vous créer une bibliothèque mentale pour avoir plus d’inspiration au moment de créer vos décors (mais j’en reparlerai plus en détail dans un prochain article).

Si dessiner en perspective toute une façade vous paraît insurmontable, vous pouvez bien sûr commencer plus petit. Se dire “tiens, ce balcon est intéressant, je vais l’esquisser” ou dessiner avec soin la grille d’un arbre, c’est déjà s’entrainer à dessiner en perspective, et cela peut vous aider à dédramatiser quelque chose qui effraye tant de dessinateurs.

Si dessiner un décor vous fait peur, commencez par vous concentrer sur quelques détails.
Si ça vous parait trop dur de vous lancer dans le croquis de décor, vous pouvez commencer par vous concentrer sur des détails ou des petit objets

Chaque petite bouchée de décor que vous embarquerez dans votre carnet de croquis sera un petit bout d’apprentissage et d’inspiration pour la suite ! Cela peut être une esquisse en quelques traits d’une maison qui vous a amusée, un linteau de porte, etc…

Dessiner en perspective d’après modèle peut vous aider à assimiler les règles de manière plus intuitive, comme dans ce livre qui donne des conseils pour dessiner sur le vif en exposant les règles de perspective de manière simple et intuitive.

Comprendre la perspective: Trucs et techniques pour dessiner sur le vif
Cet ouvrage permet de dépasser son appréhension face à la perspective. Par l'étude des fondamentaux abondamment illustrée et la méthode de l'auteur, l'objectif est de parvenir à dessiner plus rapidement, facilement et de manière plus réaliste.

Bien sûr, vous pouvez aussi vous entrainer au calme chez vous, d’après photo… et là, toutes sortes de choses sont possibles :

  • dessiner à main levée, ou même peindre si vous voulez travailler les couleurs et les ombres
  • dessiner par-dessus pour retrouver les lignes, points de fuite, etc. et mieux comprendre la logique d’un décor en perspective avec un exemple concret.
  • essayer de reproduire l’image en suivant toutes les étapes de construction de perspective est un exercice assez long, mais qui peut être instructif. Attention, certaines photos auront des perspectives déformées (surtout avec des grands angles) ce qui peut vous compliquer la tâche.
dessiner en perspective par-dessus une photo peut être l'occasion de se familiariser avec les règles et les proportions des décors.

Dessinez des décors en vous inspirant d’images qui vous plaisent, et l’entrainement vous paraîtra plus facile ! De mon côté, j’ai un faible pour les ruines et les lieux abandonnés, j’aime beaucoup faire des croquis en m’inspirant de photos partagées par le compte instagram all is abandonned (il en existe beaucoup d’autres du même genre) mais vous pouvez aussi vous baser sur des photos de voyage ou de lieux que vous aimez !

Se lancer des défis… mais pas que

Je pense qu’il est utile de faire des dessins “faciles” pour s’entrainer sans se décourager, mais une grosse illustration est aussi le meilleur moyen de progresser pour dessiner des décors… mais comment trouver le bon équilibre ?

J’ai envie de vous dire qu’il y a un temps pour tout. Exercices tracés au cordeau, dessin d’après modèle, petits croquis, grosses illustrations… le mieux est encore de varier.

Une technique que j’ai beaucoup utilisée pour progresser en dessin de décor, c’était de me lancer des défis de temps en temps : “allez, aujourd’hui, j’attaque une illustration à trois points de fuite”. Ou “Je vais dessiner un décor de rue avec des façades”. Décider de faire une grosse illustration pour dessiner des décors en perspective et aller au bout est un bon moyen d’apprendre vite et de progresser.

Mais ne vous épuisez pas non plus à force de vouloir voir trop gros : le reste du temps, restez sur des décors simples. Par exemple, pour un chapitre de BD, vous pouvez prévoir une double page qui révèle un décor très fouillé à trois points de fuite, mais rester elliptiques dans les autres cadrages (avec des gros plans sur la plupart des cases, quelques plans plus larges, mais en perspective à 1 points de fuite.) Les lecteurs sauront ce qu’ils doivent imaginer, et vous, vous vous économiserez un burnout.

Dans les mangas, les dessins de décor sont plus ou moins détaillés et mis en avant selon le découpage de l'image
Dans cette double page de Kaoru Mori, on voit qu’elle a concentré le plus gros de ses efforts sur la page de droite, avec un plan large sur la droite. Sur la page de gauche, les perspectives sont très frontales et le décor disparaît complètement sur 3 des cases pour laisser la place aux personnages.

Vous verrez qu’en vous lançant ces défis, petit à petit, dessiner en perspective rentrera dans votre zone de confort et des choses qui vous faisaient peiner il y a 1 an ou 2 vous sembleront faciles. Et oui, vous aurez tout simplement progressé !

Savoir quand renoncer ou “tricher”

Il y a un temps pour tout : un pour apprendre et se mettre en difficulté, un autre pour avancer dans ses projets, quitte à prendre des raccourcis. En travaillant sur vos projets, vous pouvez par exemple vous demander :

  • Est-ce que ça sert à quelque chose de faire une perspective à 3 points de fuite sur ce plan ? Est-ce que je ne peux pas remplacer par quelque chose de plus simple ?
  • Est-ce que cette perspective a besoin d’être irréprochable, ou est-ce que je peux la dessiner à main levée ?
  • Ce décor apparaît tout le temps dans ma BD, est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux le modéliser en 3D pour pouvoir poser mes cadrages et dessiner directement dessus, plutôt qu’y passer des heures à chaque fois ?
Avant de vous lancer dans des perspectives compliquées, demandez-vous si c'est vraiment utile !
Prenez la peine de réfléchir à différents moyens qui vous permettraient de gagner du temps, surtout sur des longs projets !

Bien sûr, ce genre de raccourcis n’est pas acceptable pour un travail scolaire dont l’objectif est de vous faire travailler la perspective. De manière générale, ne trichez pas si votre but est d’apprendre, vous ne vous rendrez pas service.

Dessiner en perspective, c’est avant tout une question d’entrainement. Plus vous serez solides sur la théorie et l’application de la perspective, plus les choses vous paraitront faciles et intuitives et plus vous éviterez des incohérences en utilisant des outils pour vous gagner du temps.

Mais de la même manière qu’on ne pose plus nos divisions à la main et qu’on préfère sortir la calculette, à un moment donné, c’est aussi bien de ne pas se faire du mal si on peut l’éviter ! Donc, quand vous sentirez que vous maîtrisez bien les bases, si vous ne trouvez pas de plaisir à tracer vos décors de bout en bout, ne vous y forcez pas !

Conclusion

Comme vous avez pu le voir, il y a plein de moyens de gagner du temps ou de contourner les problèmes du dessin en perspective. Si votre but c’est de pouvoir dessiner l’équivalent de Chartres dans votre univers fantastique, le tout à main levée, bon, vous n’aurez pas d’autre choix que de vous confronter à la difficulté pour vous améliorer, encore et encore… Mais si votre but est de dessiner des décors juste pour avoir un support à votre projet BD, dédramatisez !

Vous avez le droit de rester simple. Vous n’êtes pas obligés d’avoir des décors parfaits, très tarabiscotés, etc… Votre histoire n’en a peut-être pas besoin, et même si c’est le cas, vous avez tout le temps de progresser !

exemples de dessin de décor avec les Peanuts et Akira : les décors représente un défi très variable d'un style à l'autre, et dessiner en perspective n'est pas toujours nécessaire.

Des Peanuts à Akira, il y a toutes sortes de manières de dessiner des décors, plus ou moins complexes, plus ou moins stylisés, avec des styles plus ou moins réalistes… à vous de construire le vôtre, selon ce dont vous avez besoin !

Dans le dernier article de cette série, je vous partagerai mes derniers conseils pour dessiner les décors. On quittera définitivement les questions techniques comme “comment dessiner en perspective” pour se concentrer sur “comment concevoir les décors et leur donner vie”.

Avatar of Astate
Astatehttps://astate.portfoliobox.net/
Autrice sadique et buveuse de thé invétérée, je fais de la BD aussi bien que du roman illustré, et j'accorde beaucoup d'importance aux petits détails ! Peu importe le genre, je cherche avant tout les émotions et les questionnements des personnages. J'aime que les choses soient bien faites, donc je partagerai ici des conseils techniques de création de BD et d'auto-édition pour avoir des livres au poil !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Aller plus loin

Nous vous donnons les outils pour booster votre motivation ! Chaque semaine, suivez notre planning de coaching.

Articles similaires