Trouver de bonnes onomatopées pour son Manga

Les onomatopées en manga
D'autres trucs
mangadraft scan manga bd comics concours mangadraft 2020 mangakoaching vos avis

Les onomatopées expriment parfois des bruits et parfois des émotions, des états d’esprit. Placées de manière réfléchie dans une planche, elles sont à la fois très présentes et plutôt discrètes.

Voyons ensemble comment les utiliser !

Qu’est-ce qu’une onomatopée ?

Définition

L’onomatopée (mot féminin issu du grec ancien ὀνοματοποιΐα, [ὀνομα(το) (mot) et  poiía (fabrication, soit « création de mots »)] est une catégorie d’interjections émises pour simuler un bruit particulier associé à un être, un animal ou un objet, par l’imitation des sons que ceux-ci produisent : onomatopée. Certaines onomatopées sont improvisées de manière spontanée, d’autres sont conventionnelles.

Wikipédia

Les types d’onomatopées

En France, les onomatopées sont essentiellement la représentation graphique d’un son. Les japonais en revanche, utilisent les leurs dans des situations diverses et variées que nous étudierons plus bas.

Les onomatopées au Japon portent le nom de Kakimoji (en japonais 描き文字 – かきもじ).

Onomatopées de bruits

Parmi les onomatopées de son, on trouve les Giseigo (en japonais 擬音語 – ぎせいご) qui retranscrivent une voix, qu’elle soit humaine ou bien celle d’un animal. Voici quelques exemples :

DescriptionEn françaisEn katakanaTranscription en romaji
Miaulement de chatmiaouニャニャ
ニャンニャン
nya-nya
nyan-nyan
Rire hystériquehi hi hi ho ho hoキキキki ki ki
Pleurs d’un enfantouinウエーンueen

On trouve également les Gingo (en japonais 擬声語 – ぎおんご), des onomatopées de bruits produits par des objets inanimés :

DescriptionEn françaisEn katakanaTranscription en romaji
Roulement de tonner brraooomゴロゴロgorogoro
déclic (par exemple, un interrupteur)clicカチka chi
Bruit d’un coup portéshbam ou bamバンban

Kakimoji représentant un état

Au japon, il existe une autre catégorie dédiée à des onomatopées spéciales. Les Gitaigo (en japonais 擬態語 – ぎたいご) permettent d’imiter quelque chose qui ne produit aucun bruit.

Elles sont utilisées pour retranscrire des conditions, des états. Parmi elles, on regroupe des kakimojis décrivant des mouvements et d’autres décrivant des émotions.

Description du kakimojiEn katakanaTranscription en romaji
Un visage souriantニコニコNiko niko
Quelque chose de doux et légerフワフワFuwa fuwa
Sentiment d’excitation avant un
évènement heureux
ワクワクWaku waku

L’esthétique des onomatopées

L’aspect esthétique des onomatopées permet de donner à vos lecteurs plus d’informations sur l’effet sonore que vous écrivez dans votre case.

La taille

Vous l’avez sûrement remarqué au travers de vos lectures, la taille des onomatopées dépend de la puissance du son qui est produit : plus il est bruyant, plus la graphie sera grande.

Au contraire, un son discret sera traduit par une onomatopée de petite taille.

Il est possible aussi d’utiliser une taille de police imposante pour retranscrire un sentiment de choc, ou une émotion importante.

Onomatopées manga : taille
©L’attaque des Titans, Hajime Isayama

Jouer sur les irrégularités de taille

Lorsque l’on retranscrit un son long, on utilise la répétition de lettres, ou de kana, si les onomatopées sont en japonais. Alors un auteur choisira souvent de varier légèrement les tailles des caractères pour ne pas être trop régulier et donner du dynamisme à sa case.

La forme

Retranscrire correctement le son en mot est important, mais il faut également trouver la graphie que vous utiliserez pour mettre vos onomatopées en image. Selon le type de son qui est produit, les formes de vos lettres varieront !

Forme fine

On utilisera une typographie fine, acérée, pour retranscrire des sons court, aigus et parfois secs.

Écrire avec des traits fins permet une plus grande liberté de mouvement. Les rendus de vos onomatopées seront donc plus plus vivants car plus instinctifs.

La forme fine s’utilisera souvent avec une petite taille, car ce genre d’effet sonore (court, aigu, sec) est souvent discret.

Onomatopées manga : graphie acérée
©To Your Eternity, Yoshitoki Oima

Forme arrondie

La forme arrondie d’une onomatopée donne un sentiment de bruit étouffé, sourd, amorti. On l’utilisera aussi dans le cas d’un son doux, parfois mignon.

Ce genre d’effet sonore est plus fréquemment exprimé avec des hiraganas, qui retranscrivent plus facilement la douceur.

Onomatopées manga : arrondie
©Sailor Moon, Naoko Takeuchi

Forme large et angulaire

Cette forme de kakimoji très carrée est utilisée pour exprimer un effet sonore grave ou lourd.

Onomatopées manga textures
@One piece, Eiichiro Oda

Mise en valeur

Le contour

Utiliser un contour aidera à mettre en valeur vos onomatopées pour qu’elles se démarquent même dans une case chargée de détails.

Il peut lui aussi donner des indications sur le type d’effet sonore que vous souhaitez transmettre, alors n’hésitez pas à le travailler !

Onomatopées manga : contours
©Letter Bee, Hiroyuki Asada

Les textures

Remplir vos onomatopées avec une texture peut non seulement les rendre plus visibles, plus présentes dans une case, mais cela peut aussi vous aider à exprimer l’atmosphère de la scène.

Onomatopée manga : textures
©Noragami, Adachitoka

Dans la case ci-dessus, l’auteur a pris le parti de ne mettre aucune valeur ou trame sur le dessin des personnages, pour exprimer le choc. En revanche, le kakimoji a une texture un peu sale et effrayante, qui fait penser à du sang.

Le choix de la langue

En japonais

Certains auteurs de manga français prennent la décision de dessiner des kakimojis japonais dans leurs planches, comme dans le manga  « Horion », par exemple, où les auteurs ont décidé de combiner des katakanas avec une traduction française.

Onomatopées de manga en japonais
©Horion, Enaibi et Aienkei

Si vous décidez d’utiliser vous aussi des kakimojis écrits en japonais, il vous faudra apprendre le vocabulaire le plus couramment utilisé au Japon. En effet, si certaines onomatopées peuvent être inventées (car elles n’ont jamais été retranscrites à l’écrit), beaucoup existent déjà, sont déjà bien encrées dans la culture japonaise et sont totalement différentes de leur traduction française.

Il vous faudra ensuite décider quels kanas vous utiliserez pour les écrire. Les hiraganas donnent un sentiment plus doux à la lecture que les katakanas qui retranscrivent leur message sans émotion.

On remarquera que la plupart des giseigo et des giongo sont écrits avec des katakanas, alors que beaucoup de gitaigo sont écrits avec des hiraganas.

Onomatopées manga mignon
©One Piece, Eiichiro Oda

Dans la case ci-dessus, Eiichiro Oda a voulu retranscrire le côté mignon de ces créatures en utilisant des hiraganas et en traçant leurs contours avec des arrondis (voir plus bas).

En français

Faire des onomatopées stylisées en français, c’est possible !

Il est vrai qu’en regardant les kakimojis tracés en katakana/hiragana, on peut penser qu’il n’est pas possible de faire des effets similaires avec l’alphabet européen.

Mais les lettres se prêtent tout autant à la déformation et à l’exagération que les kanas japonais, il suffit d’appliquer les mêmes règles de construction et d’esthétique qu’utiliserait un mangaka japonais.

Onomatopées manga : français
©Radiant, Tony Valente

Tony Valente a bien compris cette technique et travaille tellement ses onomatopées qu’elles donnent parfois l’impression d’être écrites en japonais.

Comment dessiner les onomatopées

Maintenant que nous avons appris quelles sont les différentes possibilités concernant l’esthétique des kakimojis dans les mangas, nous allons apprendre comment les dessiner.

Comment les tracer ?

Pour que vos effets sonores aient un bon impact visuel et qu’ils soient intégrés à la composition de vos cases, il est important que vos lettres ou caractères suivent tous une même direction. Certains auteurs les traceront instinctivement, alors que d’autres auront besoin de s’appuyer sur des lignes de construction.

Les lignes de construction

Les lettres de l’alphabet, tout comme les katakana et les hiragana, sont composés de traits obliques, verticaux et horizontaux. Pour tracer vos onomatopées, vous aurez besoin d’utiliser les deux derniers types.

Onomatopées : verticales et horizontales des lettres
En rouge, les verticales et en bleu les horizontales utilisables pour le tracé.

Vos lignes utiliseront donc deux directions différentes : une direction commune à vos lignes verticales d’une part et une direction commune à vos lignes horizontales d’autre part.

Vous aurez donc le choix entre :

  1. Utiliser un simple quadrillage, c’est à dire des lignes parallèles et perpendiculaires entre elles, pour vos kakimojis les plus simples.
  2. Utiliser deux directions de lignes parallèles qui ne seront pas perpendiculaires entre elles. Cela donnera une illusion de point de vue isométrique à vos lettres.
  3. Utiliser la perspective, pour donner de la profondeur et du mouvement à vos onomatopées ! Pour cela, vous devrez déterminer une ligne d’horizon et un point de fuite. (Lire l’article d’Astate « La Perspective : principe de base et dessin à 1 point de fuite pas à pas »).
Onomatopées et lignes de vitesse
©Naruto, Masashi Kishimoto

Dans l’image 1 ci-dessus, l’auteur déforme les katakanas à l’extrême, pour donner à ses kakimojis un sentiment de grande vitesse. Dans l’image 2, on a un exemple un peu plus commun d’utiliser la perspective pour tracer des effets sonores.

Vous pourrez aussi utiliser des courbes parallèles, pour accentuer l’effet de vos onomatopées. Masashi Kishimoto utilise cette technique dans la planche ci-dessous (katakanas de la case du milieu à droite) :

Onomatopées : perspectives et courbes
©Naruto, Masashi Kishimoto

Utiliser les lignes de vitesse

Dans un précédent article où je vous montrais comment « Maitriser les Lignes de Vitesse », nous avions abordé le fait que les lignes de vitesse et les onomatopées sont souvent associées.

Vos effets sonores, pour un meilleur impact visuel, peuvent être alignés sur les mêmes traits de construction que vos effets de mouvement. Les lignes de vitesse étant souvent dessinées en perspective, vos kakimojis suivront simplement la même ligne d’horizon et le même point de fuite.

Dans certains manga, il est également possible de trouver des lignes de vitesse directement à l’intérieur des Kakimoji, où elles sont utilisées en tant que texture.

Onomatopées manga lignes de vitesse
©Letter Bee, Hiroyuki Asada

Où les positionner ?

Les onomatopées doivent être positionnées de manière réfléchie. Il est important qu’elles fassent entièrement partie de la composition de vos cases, à la fois pour ne pas gêner la lecture de la scène et pour délivrer correctement l’information de l’effet sonore. Je vous renvoie vers l’article sur la « Technique de Composition : Illustration et planche de BD » pour approfondir le sujet.

Bruitages discrets

Quand un son est discret, la position de son onomatopée doit l’être également dans la case.

Pour qu’elle reste lisible malgré tout, trouvez un espace vide où la placer près de l’objet ou du personnage qui produit le son.

Bruitages importants

Quand un effet sonore est très bruyant, sa taille devient plus compliquée à mettre en page. Il vous sera alors possible de choisir entre plusieurs styles de composition :

  • Couper l’onomatopée et la placer de part et d’autre de la zone où est produit l’effet sonore : dans le cas d’un impact entre deux objets, par exemple.
  • La placer sur le haut de la zone, dans le cas ou la moitié inférieure de la case est déjà chargée.
  • La positionner en retrait, en arrière plan : les kakimojis sont souvent placés derrière des personnages, ou derrière un bâtiment.
  • La dessiner au premier plan : un effet sonore placé au dessus des décors et des personnages est très rare. Cela arrive néanmoins et permet à l’auteur de renforcer la présence d’un son important pour la narration.
Onomatopées placées à l’arrière
©One Piece, Eiichiro Oda

On notera que les mangakas évitent généralement de placer une onomatopée sous la zone de l’effet sonore, mais ils le feront dans le cas où tout autre position dans la case gênerait la lecture de la scène.

Conclusion

Même si les lecteurs ne prennent pas toujours le temps de les lire, les tailles et les formes de vos onomatopées accentueront l’effet que vous voulez donner dans une case. Ce sont des outils de narration indispensables pour rendre vos scènes plus vivantes.

Pour que vos effets sonores soient réussis, il n’y a pas de secret… vous devez vous entrainer ! Pour cela, rien de tel que d’apprendre auprès de vos mangakas préférés, en faisant de la copie. Entrainez-vous à l’aide de l’article « Exercice 2 : La copie ».

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout, j’espère qu’il vous aura été utile et que vous en avez appris un peu plus sur ces effets sonores.

À très bientôt !

Aller plus loin

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This