Démo #8: Illustration numérique « Golden Couple »

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" ban mk 1200 675 demo buttea
D'autres trucs
mangadraft scan manga bd comics concours mangadraft 2020 mangakoaching vos avis

Bonjour, bonsoir, c’est Buttea !
Me voilà pour mon premier article atelier ! Une petite démo, ça vous tente ?

Je vous propose de me suivre pas à pas durant la réalisation de mon illustration numérique : « Golden Couple ». Découvrez mon procédé habituel ainsi que mes petites astuces et préférences personnelles lors du dessin numérique.

Avant de commencer

Comme pour n’importe quel projet, qu’il s’agisse d’une illustration ou non, il m’est nécessaire de réfléchir un minimum à ce que je souhaite représenter, et comment je vais m’y prendre. N’hésitez pas à aller lire l’article de Karine à propos des techniques de composition si vous souhaitez, vous aussi, creuser le sujet.

Évidemment, cette étape se fait parfois de façon très rapide, presque inconsciemment, mais cela reste un premier pas nécessaire dans le cas d’une illustration, qui plus est présentant une interaction entre deux personnages.

Contexte : le pourquoi du comment

En lisant le titre de cet article, vous vous êtes certainement demandé « Golden Couple ? Qu’est-ce donc ? » et vous avez raison !
Laissez-moi vous expliquer l’idée initiale de cette démo.

Étant donné que je devais tester la tablette graphique XP-Pen Artist 13.3 Pro – Edition Holiday, je me suis dit en amont que c’était l’occasion de dessiner un couple dans une illustration qui ressemblerait à une jolie carte, car la Saint Valentin n’était pas loin, donc le contexte s’y prêtait.

Et dire que j’adore dessiner des interactions entre personnages, et plus particulièrement entre couples est un euphémisme !

Du coup, j’ai choisi de mettre en scène mon personnage original favori : Élie.

Étant donné qu’il s’agit d’un ancien personnage de role play (je n’en fais plus depuis des années mais je reste attachée à mes personnages et à leurs histoires), son histoire est commune à celle de Jeongsu, personnage d’une amie artiste proche, Croulia. Comme nous aimons beaucoup ce duo, nous les surnommons régulièrement « Golden couple » entre nous, d’où le titre de mon illustration

Matériel

Voici la liste du matériel utilisé pour réaliser cette illustration :

Étape préliminaire : le sketch

Ou devrais-je même dire : les sketchs ! Car en effet, s’il y a bien une étape sur laquelle je ne plaisante pas et passe énormément de temps, c’est bel et bien le brouillon de mes illustrations. C’est même mon étape préférée !

Un bon brouillon, fait intelligemment, assure moins d’erreurs à corriger par la suite. Vous ne bâtiriez pas une maison sur des fondations instables, n’est-ce pas ?

Je fais partie de cette catégorie d’artistes qui font plusieurs sketchs, de plus en plus détaillés, à tel point point que la différence entre mon ultime sketch et mon encrage est généralement très fine.

Ici, je commence par un brouillon très très grossier, pour me figurer la pose des personnages.

Généralement ce premier brouillon est de petite taille, réflexe que j’ai pris depuis la découverte du thumbnailing.

Cela consiste à faire de très rapides compositions en vignettes, de petit format, pour vous aider à vous décider sur la composition et les volumes principaux de ce que vous souhaitez représenter.

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 1

Puis, comme pour chaque illustration représentant plusieurs personnages, je fais attention à dessiner chacun d’eux sur un calque différent.

De cette façon, je peux ajuster la pose, les proportions, l’anatomie d’un personnage indépendamment, sans que ça n’affecte l’autre si j’en suis satisfaite, ou sans être distraite par ce dernier.

Le sketch ci-dessous est techniquement le troisième volet depuis la première vignette.

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 3e
Madame
Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 3t
Monsieur
Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 3
Combo !

Étape d’encrage ou « Sketch propre »

Il faut savoir que j’ai l’encrage (numérique ou non) en horreur, c’est une étape qui me stresse et que je n’aime pas car j’ai l’impression de payer la propreté de mon dessin au prix du dynamisme et de la souplesse de mon trait.

J’ai trouvé comme parade à ça une astuce qui fonctionne parfaitement avec moi : je ne fais pas de line, je fais un sketch propre.

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 5

Cela peut sembler idiot, mais je vous assure que cela a suffi à m’ôter une pression que je me mettais (inutilement) sur les épaules.

Un sketch propre ? Comme son nom l’indique, c’est propre, comme ce que l’on attend d’un encrage, mais ça reste un sketch, par définition plus dynamique. Problème réglé pour moi !

Dans la pratique, je choisis un brush/ pinceau dont la texture me plaît (notamment la Plume G réaliste sur CLIP STUDIO PAINT), et je trace les contours de chaque personnage sur un calque dédié, que je range dans des sous-dossiers, tous nommés précisément pour rester organisée.

Cela évite de chercher parmi des dizaines de « calque 1, 2, 3… »

Lorsque les personnages ont les yeux ouverts, je réserve un calque juste pour ces derniers.

Fan d’art nouveau, j’aime aussi rajouter un contour plus épais autour de mon sujet.

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" ss2021 02 27at01.01.59
Oui, il est écrit « LINE » par économie de caractères :p
Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 6
Et voilà, un bel encrage !

Étapes de colorisation

Je travaille habituellement mes couleurs dans cet ordre :

  • Pose des aplats
  • Léger dégradé
  • Pose des ombres
  • Renforcement des ombres
  • Une touche de violet
  • Pose des lumières

Les aplats

De la même façon que pour l’encrage, je répartis mes aplats de couleur sur différents calques pour chaque élément, bien rangés dans des dossiers et sous-dossiers.

Il m’arrive d’ajuster la teinte ou la saturation de certaines couleurs pour obtenir la base souhaitée avec l’outil Édition > Correction de teinte > Teinte/Saturation/Luminosité.

Dans cet exemple, j’essaie de faire des aplats peu saturés pour avoir une plus grande marge de manœuvre par la suite.

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 7

Les ombres

Note : Tous les calques concernant le travail d’ombre et de lumière sont en « masque d’écrêtage » au-dessus des calques d’aplat.

Je commence par un premier calque d’ombres sur lequel j’applique un très léger dégradé en fonction des volumes. Je choisis une couleur à peine plus foncée, à peine plus saturée que ma couleur de base.

Un second calque avec des ombres plus marquées vient s’ajouter au-dessus, et c’est avec ce calque que je forme mes volumes. J’en verrouille les pixels pour renforcer les zones les plus sombres, sous le menton ou la frange, ou dans les creux des plis les plus marqués de façon générale.

Une fois satisfaite de mes volumes, j’utilise un pinceau mélangeur pour adoucir un peu les bordures de mon ombrage par endroits.

La touche de violet

Petit ajout que j’apprécie énormément car je trouve qu’il ajoute un vrai plus en terme de contraste, en plus d’être plaisant à l’œil : ajouter une touche de mauve/violet peu saturé, un peu grisé, sur les zones les plus sombres.

Cela peut sembler curieux à lire et une image est plus parlante alors voyez plutôt ci-dessous :

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" 2grs7ehj

Les lumières

Continuons de peaufiner notre illustration grâce au travail de la lumière cette fois-ci ! Je n’ai besoin que d’un calque pour la plupart des éléments, et de deux pour les cheveux.

Pour les éléments tels que la peau, les vêtements, et tout ce qui n’est pas brillant, j’utilise généralement un jaune orangé clair que j’applique sur un calque dont je change le mode de fusion en « Écran » ou « Luminosité » en fonction de ce qui me plait le plus.

À l’aide d’un pinceau plutôt net, je retrace certains contours. Cela me permet de marquer les zones les plus saillantes comme l’arête du nez, la mâchoire… Et à la fois d’apporter une pointe de contraste sur les zones les plus sombres, de nouveau.

L’utilisation du jaune pour la lumière est complémentaire à la touche de violet utilisée pour les ombres, je l’utilise pour chacune de mes illustrations.

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" zjm2g5mc

Pour les cheveux et les éléments brillants tels que du métal ou des bijoux, j’utilise un premier calque sur lequel je pose une base de lumière, que je floute ensuite avec la fonction Filtre > Flou > Flou gaussien, puis un second calque sur lequel je trace les éléments brillants comme les reflets, ou certains contours de nouveau, le tout en respectant le volume de l’élément.

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" k8gdwacd 1

Le décor

Une fois que j’ai eu terminé la colorisation de mon illustration, j’ai décidé de rajouter un fond qui ferait également office de cadre, pour structurer simplement le tout, dans l’idée d’un rendu qui ressemblerait à une carte postale ou une carte de vœux.

J’ai donc commencé par ajouter un fond uni en laissant une bordure blanche pour l’effet cadre, mais ça faisait assez artificiel et ça ne me satisfaisait pas.

J’ai donc rajouté des nuages, pour suggérer un ciel naturel même si la couleur reste inhabituelle. Cela m’a permis de donner un peu de profondeur à mon illustration en définissant deux plans : les personnages et le ciel.

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 8

Pour aller encore plus loin, et masquer les jambes interrompues du couple, j’ai ajouté un premier plan végétal à l’aide d’un matériau téléchargé pour l’occasion sur CLIP STUDIO ASSETS, que vous pouvez trouver ci-contre lorsque vous lancez CLIP STUDIO.

Cette bibliothèque est une mine d’or où vous pouvez trouver une multitude de « matériaux » à télécharger, utilisables dans CLIP STUDIO PAINT. Vous pouvez y trouver toutes sortes de brushs/ pinceaux, de trames, de palettes, de décors, de modèles pour vos travaux !

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" d2g6wdqo
C’est ici !

J’ai choisi de renforcer la profondeur de mon illustration en ajoutant deux plans de végétaux.

Un sur le devant, que j’ai flouté pour que l’œil se focalise sur le sujet principal, net : le couple, et un passant derrière ce dernier.

J’ai ensuite modifié la couleur des végétaux via la correction de teinte pour que cela corresponde à la palette de couleurs que je désirais.

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 9

Mes petites touches perso

Afin de finaliser mon illustration, j’ai deux habitudes pour parvenir à un résultat qui me satisfasse :

  • Coloriser le line : cela adoucit l’ensemble.
  • Ajouter des touches de couleurs par dessus le tout, sur un calque dont je change le mode de fusion en « Incrustation » et dont j’ajuste l’opacité selon mes goûts.

Pour vous aider à vous figurer ce que cette étape apporte, je vous propose ci-dessous un comparatif !

Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 9
Sans mes touches perso
Démo #8: Illustration numérique "Golden Couple" sketch 99
Avec mes touches perso

Résultat final

Je n’ai plus qu’à rajouter ma signature, que j’appose toujours légèrement superposée à la tête des personnages.

J’ai fais ce choix pour éviter qu’elle ne disparaisse en cas de recadrage délibéré, ce qui peut arriver malheureusement quand d’autre personnes rediffusent des contenus qui ne leurs appartiennent pas.

Démo: illustration digitale
Est-ce que notre Golden Couple ne fait pas une belle carte de Saint Valentin ?
Élie © Buttea | Jeongsu © Croulia

Speedpainting exclusif !

Voici un joli bonus que je vous propose en exclusivité pour cette illustration numérique : le speedpainting !


J’ai pu expérimenter la fonction Timelapse de CLIP STUDIO PAINT au passage, qui est très simple à utiliser et qui me facilite grandement la tâche en terme de montage vidéo car il me suffit d’exporter la ou les différentes parties de mon timelapse (dépendant de si l’illustration est réalisée en une seule fois ou en plusieurs sessions, comme ça a été le cas pour moi) !

Conclusion

Nous voici à la fin de cette démo : Illustration « Golden Couple » ! J’espère que vous aurez apprécié de suivre l’avancée de cette illustration numérique étape par étape et que vous aurez pu apprendre quelques petites chose.

Évidemment, elle n’est pas parfaite, étant donné que j’apprends moi-même en permanence, à mesure que je m’entraîne et que je progresse, mais je suis heureuse d’avoir pu partager mon processus de création actuel avec vous.

Je vous invite à aller jeter un coup d’œil du côté des autres ateliers réalisés par nos rédactrices, pour d’autres articles démo divers et variés ~

Si vous avez apprécié cette illustration, que vous souhaitez en voir d’avantage ou juste faire un petit coucou, suivez-moi sur les réseaux !

Articles liés

Demo #7 : Illustration numérique d’Ayn

Dans cet atelier, je vous invite à découvrir mon procédé pour dessiner une illustration numérique, étape par étape. Je vais dessiner avec vous une illustration d’Ayn, l’héroïne du projet de manga que je souhaite présenter à une Maison d’Édition.

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This