Dessiner une foule de personnages

D'autres trucs

D'autres trucs

Votre scène se déroule devant la foule d’un stade ? Vos héros se trouvent dans le public lors d’un match ? Ou bien ils se déplacent dans un lieu bondé de monde ?

Vous allez donc avoir besoin de dessiner une foule de personnages et cet article est là pour vous montrer comment vous y prendre !

Préparation au dessin d’une foule

Il est assez important de ne pas commencer par dessiner directement vos figurants, pour que votre composition soit à la fois crédible et intéressante.

Vous trouverez ci-dessous plusieurs paramètres à mettre en place pour y parvenir !

Note : Pour en savoir plus sur la composition, je vous invite à lire cet article : Technique de composition, illustration et planche BD.

Définir le lieu

Avant toute chose, il vous faudra définir la forme du lieu dans lequel se trouve votre foule de personnages.

  • S’agit-il d’une rue bondée ?
  • D’un magasin au moment des soldes où règne une parfaite anarchie ?
  • Des gradins très organisés d’un stade ?
  • D’un salon de type Japan Expo, dans lequel les visiteurs s’agglutinent en petits groupes devant les différents stands qui s’y trouvent ?

En sachant dans quel lieu se trouvent ces personnages, vous saurez notamment si vous devriez les dessiner assis ou debout, s’il est nécessaire de les aligner les uns avec les autres ou si vous pouvez vous permettre de les éparpiller dans l’image…

La topographie de ce lieu influencera aussi grandement votre dessin :

Si la rue se trouve dans un terrain en pente, il faut que cette inclinaison soit visible pour vos lecteurs. Si votre stade est ovale, faites bien attention aux courbes sur lesquelles vous allez placer vos personnages.

Dans la photo ci-dessous, la foule se trouve à la fois sur un plan à plat (au sol) et sur un plan incliné (sur les escaliers). On aperçoit également un niveau supérieur, après les escaliers, d’où dépassent quelques têtes…

Foule de personnage : forme du lieu
File d’attente pour le Comiket à Tokyo, photo prise par Kofream

Le point de vue

Quel point de vue sera le plus intéressant à dessiner pour votre scène ?

Vous pouvez décider de placer la caméra au cœur de la foule, pour que votre lecteur aie l’impression de s’y trouver, ou bien au contraire, vous pourrez placer la caméra en retrait, pour donner un sentiment d’attroupement vu de l’extérieur.

Se trouve-t-on devant ou derrière cette foule ? Les gens circulent-ils tous ou regardent-ils tous dans la même direction ?

Si votre caméra se trouve à un niveau plus bas que la moyenne dans la foule, dans le cas d’un point de vue d’enfant ou d’une personne en fauteuil roulant par exemple, vous allez surtout avoir à dessiner des jambes et des pieds.

Dans le cas où votre point de vue se trouve au même niveau que les têtes des personnages composant votre foule, il vous faudra dessiner surtout des têtes et des épaules… pour donner une impression de lieu bondé, il faudra alors dessiner d’autres personnages entre les personnages !

Le type de foule

À présent, il va vous falloir réfléchir à l’apparence des personnes qui se trouvent dans la foule, parce qu’un concert de rock ne regroupera pas le même genre de personnes qu’un groupe de voyageur du Club Med, par exemple…

Qui fait donc partie de ce rassemblement ?

  • Est-ce qu’il s’agit d’un groupe comprenant quelques enfants ?
  • Est-ce un groupe de personnes âgées ?
  • Peut-on y trouver quelques participants en fauteuil roulant ?
  • Les membres de ce groupe présentent-ils des caractéristiques communes (style vestimentaire par exemple), ou sont-ils tous différents ?

Note : S’il s’agit d’une convention, quelques cosplayeurs pourraient se trouver dans cette foule de personnages. S’il s’agit d’un séminaire d’entreprise, vous aurez une majorité de personnes en costumes à dessiner…

Foule de personnages avec gros plan
Foule de personnages : costume commun à tous les figurants
©Les Brigades Immunitaires, Akane Shimizu

Nombre de personne et densité

On appelle une foule « un rassemblement de personnes dans un même lieu ».

Elle peut donc être composée d’une vingtaine de personnages, comme elle peut être composée d’un millier. Réfléchissez donc au type d’évènement qui les amène à se retrouver, pour décider du nombre approximatif de participants.

S’agit-il d’une foule dense ou éparse ? Les personnages doivent-ils patienter les uns derrière les autres pour avancer ?

Pour reprendre mon exemple de convention cité plus haut, peut-être que votre foule se déplace librement dans les couloirs, mais que les tables des exposants sont difficiles d’accès. Dans ce cas, il s’agirait d’un mélange de foule dense et de foule éparse…

Si vous représentez une foule de voyageurs, peut-être transportent-ils leur valises avec eux à ce moment là. Il serait alors impossible que la foule soit trop dense, puisque la présence des bagages tiendraient les personnages à l’écart les uns des autres.

Les astuces de dessin

Utiliser des références

Eh oui, je parle encore de références ! C’est parce qu’elles sont extrêmement importantes à l’apprentissage ainsi qu’à la représentation réaliste de toutes choses !

Donc n’hésitez pas à faire une recherche d’image sur le type de lieu que vous allez dessiner, cela vous permettra sûrement d’améliorer votre décor.

Foule de personnages : référence de lieu bondé
Foule de personnages : utiliser des références
SOURCE : Intérieur du Comiket à Tokyo, photo prise par Kofream

Utiliser différents plans

L’utilisation de différents plans vous aidera à représenter plus facilement votre foule de personnages.

Au numérique, il vous suffira de dessiner le premier plan sur un claque, le second sur un deuxième calque, etc. Jusqu’à atteindre l’arrière plan.

Si vous illustrez ce lieu bondé au traditionnel, définissez au crayon de papier les zones de vos différents plans avant de commencer, pour qu’elles vous servent de guides.

Note : Pour définir la taille d’un personnage selon sa place dans la foule, il vous faudra utiliser la perspective. Pour cela, dessinez un premier figurant, puis reportez sa taille dans l’image en utilisant le ou les points de fuite.

Lire nos différents articles sur la perspective :

Créer une foule vivante

Dans le monde réel, chaque individu a un style à lui, une attitude différente du reste du groupe.

Une foule donne l’impression qu’elle est vivante lorsque les personnages qui la composent semblent eux aussi, en majorité, avoir une personnalité propre.

Alors, comment procéder sans rendre ces scènes trop compliquées à réaliser ? Et surtout, comment faire pour ne pas y passer trop de temps ?

C’est très simple : il suffit de sélectionner quelques figurants pour qu’ils se détachent de la masse. Faites-les prendre une pose ou bien donnez-leur des accessoires différents des autres personnages qui composent votre foule.

Voici une liste de quelques exemples faciles à dessiner :

  • Certains personnages peuvent porter des couvre-chefs
    • Casquette, bonnets, chapeaux en tout genres…
  • Certains peuvent avoir une coupe de cheveux qui se démarque
    • Crête de punk, queue de cheval, un personnage chauve…
  • Jouez aussi sur les différentes corpulences
    • Ils peuvent êtres musclés, gros, plus grand que la moyenne…
  • Vous pouvez leur faire lever un bras, voire les deux
  • Quelques uns peuvent aussi tenir un accessoire au dessus de leur têtes
    • Un drapeau, une bannière, un gant en mousse, etc.

Donner l’illusion d’un dessin très détaillé

Dessiner une foule de personnages semble très difficile. C’est parce que ce genre de décor donne l’impression d’être très détaillé et donc de nécessiter beaucoup de temps de la part de l’auteur.

Pourtant, il n’est pas obligatoire de dessiner en détail chacun des individus qui composent votre foule de personnages !

Prenez votre temps pour faire quelques figurants plus travaillés sur les premiers plans. Mais pour ceux du fond, il suffit de faire une silhouette humaine pour créer l’illusion.

De même, si vous souhaitez qu’une majorité de cette foule soit dessinée en détail, après les premiers plans, vous n’êtes pas obligés de faire plus qu’un croquis.

Vos lecteurs s’attarderont rarement sur les figurants qui entourent vos personnages. Ils sont certes importants pour créer une atmosphère, mais ce qu’il faut retenir de ces scènes sont :

  • Le protagoniste qui se retrouve mêlé à ce groupe
  • Le ou les objets d’intérêt de la foule (ce qu’ils regardent, pourquoi ils sont regroupés)
  • Parfois les deux !

Les outils informatique

Quand vous dessinez sur un support numérique, il existe une astuce qui vous fera gagner énormément de temps lorsque vous dessinez une foule de personnages : l’effet bordure (ou effet contour sur Photoshop) !

  • Dans Clip Studio Paint, cliquez sur le calque où vous allez dessiner, ouvrez l’onglet « propriété du calque » et sélectionnez l’effet « bordure ».
  • Dans Photoshop, après avoir sélectionné votre claque, cliquez sur « FX » en bas de la fenêtre des calques pour trouver l’effet contour.

Choisissez la couleur du bord, puis son épaisseur (l’épaisseur des bords dont vous aurez besoin pourrait varier selon la taille de votre toile, alors faites quelques tests avant de vous lancer).

Note : Pour que la bordure fonctionne, il faudra que la couleur de votre palette soit dans une teinte différente de celle que vous avez choisi dans les options du contour.

Foule de personnages : astuce CSP
Foule de personnages : l’effet bordure avec Clip Studio Paint

Pour un rendu plus naturel dans vos dessins, je vous conseille de n’utiliser cet effet que pour les plans un peu éloignés dans votre scène, là où ils seront un peu cachés. Cette astuce fonctionne très bien pour faire des silhouettes simples, mais s’avère difficile à appliquer sur des personnages plus détaillés.

Foule de personnage : petit tutoriel

À présent, nous allons dessiner ensemble une foule de personnages, pas à pas !

Étape 1 : Préparation

Pour commencer, il nous faut choisir dans quel lieu se trouve notre foule de personnages. Dans cet exemple, j’aimerais dessiner un stade ou une arène bondée.

Avant toute chose, je cherche des références sur la forme des stades. Je me rends compte que la forme n’est pas celle que j’imaginais. Je préférerais que le terrain central soit rond, comme dans une arène.

Foule de personnage : Référence de stade
Foule de personnages : références
SOURCE : businessinsider.fr

Après une nouvelle recherche rapide, j’ai découvert que ce que je voudrais représenter se rapproche plus de la forme du Colisée. Je ferais donc un mélange de ces deux références.

Le colisée : foule de personnages tutoriel
Foule de personnages : références
SOURCE : merveilles-du-monde.com

Je commence donc par faire un croquis très simple de mon Colisée modifié pour y placer ma foule de personnages. (Je place quelques allées dans les gradins du fond, car c’est un détail que j’ai remarqué sur mes références de stade et dont j’aime bien l’effet.)

Foule de personnages : croquis rapide du lieu
Foule de personnages : croquis très, très simple de mon Colisée/stade

Le point de vue sera légèrement plus haut que les premiers personnages du public, afin d’avoir une vue plongeante sur les gradins.

Pour vous montrer comment réaliser le dessin d’une foule dense, je vous propose de faire en sorte que ce lieu soit bondé. Le style des personnages qui s’y trouvent sera simple, mais tout en essayant de varier leurs apparences.

Étape 2 : Dessin des premiers plans de personnages

Il faut dessiner les plans dans cet ordre : du plus proche au plus éloigné, pour éviter de dessiner des éléments inutiles, qui risqueraient d’être cachés par les premiers plans.

Premier plan

Je commence donc ce dessin de foule de personnages par le premier plan, que je dessine sur un nouveau calque.

Le line des personnages que je dessine au tout premier plan sera le plus épais. Ces figurants seront également les plus détaillés du dessin, car très proches de la caméra. En revanche, cette position fera que l’on ne verra qu’une partie de leur tête.

Je sélectionne le gris le plus foncé de la palette pour leur teinte de base, cela m’aidera à les faire ressortir. Quand j’appose quelques lumières sur leurs cheveux et leur vêtements, ils se démarquent d’autant plus.

Deuxième plan

Je créé un deuxième calque que je positionne sous celui du premier plan.

Pour mon deuxième plan, je m’apprête à dessiner des personnages légèrement plus éloignés de la caméra. Ils sont positionnés devant ceux que j’ai placé dans mon premier plan, alors je fais leur corps jusqu’au milieu du dos.

Leurs lines sont un peu plus fins que ceux du plan précédent, mais je leur donne tout autant de détails.

Je choisis un gris plus clair que le premier plan pour faire leurs silhouettes.

Note : Comme le calque de mon premier plan est actif, je n’ai pas besoin de dessiner ce qui se trouve caché derrière, je ne fais que ce qui est visible entre mes premiers figurants.

Troisième et quatrième plans

J’enchaîne avec le troisième et le quatrième plan, sur lesquels je m’amuse à dessiner un personnage qui pointe du doigt le terrain en contre-bas, pour ajouter un peu de vie à la scène.

Comme je suis sur des plans de plus en plus éloignés, j’utilise un trait de plus en plus fin. Bien que je dessine toujours des détails tels que leurs cheveux et leurs vêtements, je ne travaille plus autant les plis de tissu ni les coupes de cheveux.

Vous l’aurez compris grâce aux plans précédents, là encore j’éclaircis le gris que je vais utiliser pour leurs silhouettes.

Foule de personnages : les différents plans
Foule de personnages : les 4 premiers plans les plus détaillés.

Cinquième et sixième plans

Les cinquième et sixième plans sont beaucoup moins travaillés que les précédents.

Je fais en quelques sortes des croquis de personnages : j’ai encore besoin de montrer quelques détails ici et là, mais ils sont assez loin dans l’image pour que je me permette de les faire rapidement.

Ces plans là sont d’ailleurs si éloignés que je m’autorise à ne pas poser de lumière ni sur leurs cheveux, ni sur leurs vêtements. (Du moins pas sur tous.)

C’est à partir de ce moment-là que je peux utiliser l’astuce « bordure » sous Clip Studio Paint, dont je vous parlais plus haut.

Foule de personnages : plans croquis
Foule de personnages : croquis rapides

Étape 3 : Dessin des plans de personnages éloignés

Un petit reste de détails avant l’arrière plan

Les plans suivants, à partir du septième, sont là pour faire « acte de présence » je dirais.

Je ne me sens même plus obligée de faire des cheveux à ces personnages : l’essentiel à mes yeux est que leur silhouette globale semble humaine.

Donc je me contente de faire la forme d’une tête au bout d’un cou, en respectant l’échelle qu’ils ont atteint vers ce plan. Je fais toujours attention à bien utiliser mon dégradé de gris sur ces personnages-là également.

Je fais ce genre de silhouette jusqu’à la moitié de mon Colisée/stade, en faisant toujours différents calques, puis je fais quelques « têtes » éparses qui empiètent sur la deuxième partie de l’image.

Foule de personnages : silhouettes
Foule de personnages : ajout de quelques silhouettes

L’arrière plan

Attaquons-nous à présent à la deuxième partie de ce lieu, où je m’apprête à donner l’illusion qu’une foule de personnages se trouve en arrière plan.

Il s’agit de la partie la plus simple, surtout quand on dessine au numérique.

Je commence par créer un calque dédié à tout l’arrière-plan, puis je sélectionne la partie des gradins du fond. J’utilise alors un outil « spray », qui dépose la couleur en petites gouttelettes.

Au départ, je vaporise une teinte grise moyenne, pour me faire une teinte de base. Puis je repasse une deuxième fois par-dessus avec un gris très foncé, puis une troisième fois avec du blanc. Cela donnera globalement l’impression d’une masse de silhouettes dans le fond !

Je profite de ce calque pour boucher les espaces qui étaient restés blancs entre les personnages de mes premiers plans, avec un gris sombre.

Foule de personnages : arrière plan
Foule de personnages : l’arrière plan

Étape 4 : Petits ajouts de finition

Pour finir ce dessin, je me contente de positionner un ciel de fond, pour créer une ambiance à ce décor.

J’ajoute un peu de foncé sur les hauts de gradin de mon arrière-plan, pour que le gris du ciel et celui de la foule ne soient pas les mêmes.

Je redessine plus proprement et dans une teinte plus sombre les contours de mon Colisée, ainsi que les allées. Elles seront visibles même au travers de mon calque d’arrière plan.

Si ce décor était destiné à une case de mon projet, je n’hésiterais pas à tracer des onomatopées sur ce décor, car une foule est rarement silencieuse…

Note : lire l’article Trouver de bonnes onomatopées pour son manga

Et voilà, le tour est joué ! Il ne reste plus qu’à trouver ce que ces spectateurs sont actuellement en train de regarder sur le terrain en contre-bas… (hum… Bonne question.)

Foule de personnages : finitions
Foule de personnages : résultat final !
©Karine Roy

Note : Ce dessin pourrait être grandement amélioré en faisant plus figurants sous forme de croquis. Je me suis arrêtée à peu près à la moitié du gradin de devant, mais si j’utilisais cette foule de personnages dans une case de mon manga, je n’hésiterais pas à passer un peu plus de temps sur des petits détails supplémentaires (plus de bras levés, plus de cheveux travaillés, plus de plis de vêtements).

Certaines personnes ont également porté à mon attention qu’elles auraient choisi un dégradé inverse pour la foule : elles auraient utilisé un blanc pour le premier plan et seraient allées vers des teintes plus foncé dans les plans éloignés.

N’hésitez donc pas à faire des essais pour que le résultat vous plaise un maximum !

Conclusion

Cet article touche à sa fin, j’espère qu’il vous aidera à donner de la vie à vos scènes !

Comme vous avez pu le lire, dessiner une foule de personnages n’est pas si difficile, mais cela nécessite un petit peu de patience…

On se retrouve très bientôt pour un nouvel article, en attendant continuez de vous entrainer au dessin pour que votre projet attire… Une foule de lecteurs !

Aller plus loin

Avatar of karine
karinehttps://artofkarine.wordpress.com/
Après avoir obtenu mon diplôme de Dessinatrice Conceptrice avec option Jeu Vidéo à l’Ecole Emile Cohl de Lyon, j’ai travaillé 5 ans dans les parcs Disney de Floride, puis du Japon. Aujourd’hui je suis illustratrice free-lance et je travaille sur un projet de manga que j’aimerais faire publier un jour. J’espère réussir à vous aider un maximum par le biais de mes articles !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Aller plus loin

Nous vous donnons les outils pour booster votre motivation ! Chaque semaine, suivez notre planning de coaching.

Articles similaires