Publier un webtoon sur Mangadraft

Format webtoon illustration
D'autres trucs
mangadraft scan manga bd comics concours mangadraft 2020 mangakoaching vos avis

Le format webtoon est originaire de Corée du Sud. Ce sont des Bandes Dessinées uniquement publiées en ligne. Elles sont devenues de plus en plus populaires depuis l’apparition des smartphones, car le format en scrolling se prête à une lecture quel que soit le moment ou le lieu.

Le site Mangadraft ouvre enfin un portail webtoon ! Voici un guide pour en savoir plus.

Particularités du format webtoon

Un vocabulaire différent

Sur certaines plateformes, on appelle une histoire dans le format webtoon une « série ».
Chaque chapitre est désigné comme un « épisode » et un groupe d’épisodes est désigné comme une « saison ».

La lecture de ces histoires ne se faisant que sur écran, il a dû sembler logique à certains de leur associer des termes de la télévision !

Lecture en scroll

Format webtoon
Exemple de mise en scène
au format webtoon
qui pousse à scroller
vers le bas (À l’aide du fil).
Extrait d’« Inséparables »
©Karine Roy

La plus grande particularité du format webtoon, c’est que les cases se lisent en colonnes. Il faut donc réussir à pousser le lecteur à scroller jusqu’à la fin de l’épisode !

Pour y arriver, il est conseillé de ne pas trop charger les bulles en texte. Il est aussi préférable d’organiser les bulles en colonnes, plutôt que de les aligner pour les lire à l’horizontal, comme on le ferait dans un format traditionnel.

Tous les prétextes sont là pour entrainer l’œil du lecteur vers le bas. Alors on pourra par exemple utiliser :

  • Des cases de mise en situation (de décor) à la verticale
  • Des scènes de présentations des personnages (en vue plein pied)
  • Des cases décrivant un moment important dans l’intrigue, avec de petits éléments ou décorations qui s’étalent sur la hauteur, ou qui nécessitent simplement un « silence », c’est à dire un espace blanc, avant ou après la révélation.

Le but étant de dessiner des cases le plus en hauteur possible, afin d’en mettre plein la vue aux lecteurs !

Le rythme

À mes yeux, le plus important dans le format webtoon, c’est le rythme.

En effet, une bonne respiration posée juste avant (ou juste après) une annonce importante, ou, à l’inverse, l’enchainement rapide de moments comiques les uns juste après les autres sont un plaisir à la lecture.

Le rythme apporte de la tension, fait que le lecteur est impatient de lire la suite… ou au contraire il l’aide à sentir la rapidité d’une action, ou ne donne pas le temps au lecteur de réfléchir à l’absurdité d’une situation jusqu’à la conclusion du gag.

Le rythme diffère selon les histoires, selon les auteurs. Pour trouver le vôtre, je vous conseille d’imiter vos histoires au format webtoon préférées, pour commencer.

Vous finirez par trouver, à force d’entrainement, le rythme qui vous plait et qui correspond le mieux à votre histoire.

Les étapes de création d’un webtoon

Le processus de création d’un webtoon est très similaire à celui des BD, manga ou comics, au format papier.

Il est recommandé de dessiner un minimum de 40 cases par chapitre (ou  « épisode ») de votre histoire au format webtoon, afin qu’ils ne semblent pas trop courts aux yeux de vos lecteurs, mais cela reste à votre appréciation.

Les histoires humoristiques ont l’avantage de nécessiter moins de cases pour éveiller l’intérêt. Du moment que chaque chapitre, quelque soit sa longueur, possède une chute.

Scénario

Nous avons déjà abordé l’écriture du scénario dans cet article : Construire son Scénario.

Le format webtoon n’est pas différent, il vous faudra connaître la trame principale de votre histoire avant de commencer à la dessiner, même s’il n’est pas exclu que vous trouviez de nouveaux éléments pour le développement pendant son écriture.

Ayez une idée bien précise de la fin de votre histoire, avant d’entreprendre quoi que ce soit de définitif.

Au moment de l’écriture de votre scénario (pour un format webtoon comme pour un format papier), écrivez les éléments les plus importants de votre récit, pour être sûr de ne pas faire d’erreur dans la trame temporelle.

De cette manière, vous penserez également à incorporer les indices pour la suite de votre histoire. Ceux-ci sont à incorporer aux justes moments, et vous y verrez plus clair si vous rédigez la trame du récit « noir sur blanc ».

Quel format utiliser

Sur papier ou au numérique ?

Il est beaucoup plus facile de réaliser un format webtoon totalement au numérique, mais certains artistes dessinent leurs histoires au traditionnel avant de tout numériser pour les mettre en ligne.

L’inconvénient majeur de dessiner au traditionnel pour le webtoon, c’est qu’il vous faudra assembler vos images sur papier, puis à nouveau après numérisation.

Taille des fichiers

Pour mettre en ligne votre projet au format webtoon sur Mangadraft, vous allez avoir besoin de fichiers de 800 pixels de large sur 1280 pixels de haut.

Attention, il s’agit là de la taille des fichiers au final, mais vous pouvez travailler sur des fichiers très longs puis les couper aux bonnes dimensions avant de les publier en ligne.

Format webtoon taille de fichiers
Ma recommandation de taille de fichier
pour dessiner vos chapitres webtoon.

Je vous conseille d’ailleurs de dessiner sur des bandes tout en hauteur, ainsi, il vous sera plus facile d’obtenir une vue d’ensemble sur votre chapitre !

Personnellement, je travaille sur un fichier de 800 x 17920 pixels, qui me permet d’avoir de la marge avant la limite de taille de fichier (sur Clip Studio Paint) mais qui est assez long pour m’organiser.

Storyboard

Le storyboard est extrêmement important, quelque soit le format dans lequel vous racontez vos histoires.

Il est d’autant plus important pour le format webtoon, car vous devez être en mesure de vérifier la fluidité du scroll vers le bas de la page, les respirations entre les cases, la correspondance des couleurs d’un panneau à l’autre, etc.

Il vous sera plus difficile de modifier votre rythme une fois que vous passerez vos dessins au propre, alors soyez sûr de votre storyboard avant de passer à l’étape suivante.

Je vous conseille également de faire le storyboard de plusieurs épisodes avant de passer le premier au propre. Le storyboard est la partie la plus complexe à réaliser, alors avoir de l’avance sur ce point ne peut qu’être un avantage pour la suite.

Passage au propre

Le texte

Je vous conseille de passer vos textes au propre avant tout le reste, et de les placer d’ores et déjà dans leurs bulles. (cf. Anatomie d’une Bulle de BD)

Ainsi, vous verrez la place que prennent réellement les dialogues dans votre chapitre, et vous pourrez faire quelques ajustements.

Le line

Variez les épaisseurs des lignes pour faire des effets de profondeur, ou pour simplement donner de la vie à votre dessin.

Le meilleur conseil que j’ai reçu, à ce jour, au sujet de mon line, était de « jouer sur les pleins et les déliés ».

Autrement dit, une ligne droite, d’épaisseur constante, n’a que peu d’intérêt : si vous prenez la peine de faire vos lignes plus fines dans le milieu des courbes, et plus épaisses aux intersections et dans les angles, votre line semblera soudain plus dynamique.

En dessin numérique, on obtient cet effet grâce à la sensibilité à la pression des tablettes graphiques. On vous en parle dans nos tests produits à lire dans la rubrique Matériel.

Plus votre line sera soigné, plus la mise en couleur donnera un bel effet facilement !

Couleur ou Noir et blanc

Certains auteurs choisissent de créer une histoire au format webtoon entièrement en couleur, d’autres prennent le parti de rester en noir et blanc.

Cet aspect reste entièrement à votre appréciation, mais il semblerait que les histoires en couleur attirent un plus grand public, bien qu’elles demandent généralement un plus gros investissement en temps de la part de l’auteur.

Gagner du temps

Les auteurs professionnels d’histoires au format webtoon publient en moyenne un chapitre toutes les semaines. C’est à dire qu’ils doivent produire plus de 40 cases en moins d’une semaine !

Quand on prend en compte le temps qu’il faut pour écrire un scénario, dessiner le storyboard, passer les cases au propre et faire la colorisation, on peut se demander quand les auteurs trouvent le temps de dormir !

Mais voilà : ils ont quelques astuces pour gagner du temps. Je vais vous en donner quelques unes.

Se créer une fiche référence de personnage

Lorsque vous imaginez un nouveau personnage, (voir notre article Créer un character Design Original), veillez à le dessiner sous plusieurs angles : visage de profil, de face, de 3/4, en entier de face et de dos et conservez-les sur un seul et même fichier.

Si votre histoire au format webtoon est en couleur, ajoutez sur ce fichier des échantillons de la palette de couleur de votre protagoniste.

Cette fiche référence vous permettra de vérifier en un clin d’œil si le personnage est conforme à son design d’origine, ce qui sera un gain de temps considérable.

Vous pourrez également utiliser l’outil « pipette » pour récupérer les couleurs de la palette sur la fiche, afin d’apposer directement les couleurs de base sur votre webtoon.

Savoir s’arrêter de peaufiner un dessin

Format webtoon découpage action
Décomposition de l’action
dans un format webtoon :
Extrait d’« Inséparables »
©Karine Roy

Un lecteur enchaine la lecture des cases très rapidement. Il s’attarde rarement plus que quelques secondes sur une image, et ce, bien que l’auteur/dessinateur y passe parfois plus d’une heure !

Il faut donc garder en tête qu’il n’est pas nécessaire de faire un dessin parfait dans chaque case ! En observant attentivement le dessin de certains auteurs professionnels de webtoons, on se rend compte que leur travail n’est pas toujours impeccable sur les cases où le lecteur s’attarde le moins…

On aura, par exemple :

  • Les cases où il n’y a pas de texte
  • Les petites cases de décomposition de l’action (gros plan sur un regard, une main qui pose un objet, une porte qui se ferme…)

C’est parce qu’ils savent que l’essentiel pour le lecteur est de connaitre rapidement la suite, qu’ils se permettent de faire des dessins moins travaillés.

Réutilisation

En lisant des histoires au format webtoon professionnelles, vous remarquerez aussi que les auteurs n’hésitent pas à réutiliser leurs images, partiellement (recadrées) ou complètement.

Il est possible de le faire pour insister sur un élément de l’image (zoom), ou bien simplement pour illustrer une conversation qui ne nécessite pas de dessin de case en particulier.

Mise en ligne sur MangaDraft

Publier un webtoon sur MangaDraft

À préparer avant la mise en ligne

Ça y est, vous avez terminé votre premier épisode de webtoon et vous êtes prêt à publier !

En tant que nouveau projet sur le site Mangadraft, vous allez avoir besoin de plusieurs éléments supplémentaires pour présenter votre projet, avant de planifier sa publication.

Bannière et vignette

Sur Mangadraft, qu’il s’agisse d’une BD, d’un Manga, d’un Light Novel, d’un Comics, ou maintenant d’une histoire au format Webtoon, vous avez besoin de préparer une bannière (447 x 200 px) et une vignette (300 x 300 px) pour votre projet.

Ces images servent à mettre votre projet en avant, à donner envie aux lecteurs de lire votre histoire. Choisissez-les avec soin ! Vous pouvez, au choix, créer des images pour l’occasion ou réutiliser des images provenant des cases de votre projet.

Liste des épisodes webtoon
L’utilité des vignettes d’épisodes
pour votre webtoon

Vignette de chapitre

Pour illustrer chacun de vos épisodes/chapitres, vous aurez également besoin d’une vignette (300 x 300px).

Pour celles-ci, je vous conseille d’utiliser des images qui, sans spoiler, permettront aux lecteurs de se souvenir de ce qu’il se passe dans chaque chapitre.

La description

Dans cette case, mettez un petit résumé de votre histoire à vos lecteurs.

Essayez de faire court. Il s’agit d’une accroche qui donnera envie à vos lecteurs d’ouvrir votre projet pour le lire.

C’est dans cette description que vous pourrez également préciser le moment de parution de vos chapitres (toutes les semaines ? Une fois par mois ?).

Découpage en pages

Maintenant que vous avez tous les éléments nécessaires en main, il vous faudra importer vos images sur Mangadraft !

Dimensions et poids des images

Plus haut, je vous recommandais de travailler votre histoire en format webtoon sur des fichiers tout en longueur, pour avoir une vision plus globale de vos épisodes. (Par exemple, des fichiers de 800 px de large pour 17920 px de haut.)

Seulement, afin de procéder à la mise en ligne de votre format webtoon sur Mangadraft, vous allez avoir besoin de couper ces images pour leur donner la taille requise par le site, qui est de : 800 px de large par 1280 px de haut.

Il existe 3 méthodes :

  1. Découper les images à la main (en changeant plusieurs fois la taille du fichier dans les options) : l’option la plus chronophage, mais également la plus propice à l’erreur.
  2. Si vous utilisez Photoshop, vous pouvez créer un script, pour définir une coupe automatique.
  3. Enfin, ma méthode préférée : il existe une page web qui vous permettra de découper automatiquement vos images (selon deux tailles disponibles) : Croppy.

Le seul inconvénient que j’ai trouvé à cette dernière méthode, c’est que le poids de mes fichiers augmente après la coupe.

Concernant le poids des fichiers que vous allez importer sur Mangadraft, chaque image de 800 x 1280px ne devra pas dépasser 10MB.

Ajouter des images à votre webtoon

Les fichiers récurrents

Voilà une astuce que vous pourriez avoir envie d’utiliser !

Certaines pages, telles que celle avec le titre de votre histoire, ou peut-être une indication « à suivre », reviendront de manière récurrente à chaque épisode. Je vous conseille donc de vous créer un dossier où vous rangerez toutes ces pages !

Ainsi, vous n’aurez pas besoin de les réincorporer à vos planches, il suffira de les ajouter telles quelles au montage !

Personnellement, j’utilise de manière récurrente les pages suivantes :

  • Page Blanche
  • Liste des Réseaux Sociaux où me trouver
  • Le titre de mon webtoon et mon nom
  •  Page « À suivre »
Pages récurrentes format webtoon
Exemple de page récurrente

Conclusion

Et voilà, je pense avoir fait le tour de tout ce dont vous pourriez avoir besoin de savoir pour créer votre propre histoire au format webtoon !

Les étapes de création sont très similaires à celles des Mangas, Comics et BD. La principale différence, ce sont les contraintes de mise en page.

Rendez-vous dès à présent sur Mangadraft pour partager vos histoires et pourquoi pas gagner quelques euros grâce à la nouvelle fonctionnalité de soutien participatif.

N’hésitez pas à partager le lien de vos projets en format webtoon préférés dans les commentaires ci-dessous !

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This